Le défaut d’hygiène en tête des infractions commerciales durant le ramadan

Le défaut d’hygiène en tête des infractions commerciales durant le ramadan

56
SHARE

TSA
Le défaut d’hygiène en tête des infractions commerciales durant le ramadan

Les commerçants se soucient peu de la propreté dans leurs magasins. Le défaut d’hygiène figure en effet largement en tête des infractions commerciales enregistrées par le ministère du Commerce durant les 20 premiers jours du ramadan. Sur « 11.608 infractions aux règles de la qualité, 4.695 sont liées au défaut d’hygiène, soit un taux de 40,45% », précise le ministère dans un communiqué, publié ce mardi 18 juin.

Le « non-respect de la température de conservation arrive en deuxième position avec 1.652 infractions (14,23%) », suivi de la « détention et mise en vente de produits impropres à la consommation avec 1.594 infractions (13,73 %) », selon la même source.

Outre le problème d’hygiène, les commerçants rechignent à afficher les prix de leurs produits, malgré les menaces du ministère du Commerce. Le défaut de publicité des prix représente 55,55% des 18.239 infractions constatées « en matière de contrôle des pratiques commerciales », selon la même source. Le défaut de facturation arrive en seconde position avec 2.313 infractions, soit un taux de 12,68%, suivi de l’opposition des commerçants au contrôle avec 1.070 infractions (5,68%). Les transactions commerciales sans factures ont représenté 5,787 milliards DA en vingt jours, selon la même source.

Le défaut d’hygiène en tête des infractions commerciales durant le ramadan

Source de l'article : cliquez-ici