Plus de 20% des affaires de lutte contre la criminalité traitées durant...

Plus de 20% des affaires de lutte contre la criminalité traitées durant la 1e quinzaine du Ramadhan

57
SHARE

Plus de 20% des affaires liées à la lutte contre la criminalité sous toutes ses formes ont été traitées durant la  première quinzaine du Ramadhan, soit une hausse de 4.04% par rapport à la même période de l’année 2016, a révélé lundi le commissaire principal de la direction de la police judiciaire Abbad Ahcene.

Le commissaire principal a indiqué lors d’une conférence animée au Forum de la Sûreté nationale que 2 575 affaires d’atteinte aux personnes ont été enregistrées à la même période, dont 63.26% ayant impliqué 2 060 individus, ont été traitées.

Concernant l’atteinte à la sécurité et aux biens, sur les 2 079 affaires enregistrées, plus de 30% ayant impliqué 784 individus ont été traitées. Le nombre d’affaires liées à la lutte contre la drogue est de 964 dont 93.78% ont été traitées, impliquant 1 134 individus.

S’agissant des affaires économiques et financières, 233 affaires ont été enregistrées dont 72.30% ont été traitées impliquant 310 individus.

Selon M. Abbad, ce progrès en matière de lutte contre la criminalité sous toutes ses formes a été réalisé grâce aux « nouvelles mesures adoptées par le Haut Commandement de la Sûreté nationale pour la sécurité du citoyen notamment durant ce mois sacré ».

Pour sa part, le commissaire principal Karim Kemoun a évoqué la stratégie adoptée par la DGSN pour améliorer l’action policière afin d’atteindre le professionnalisme, particulièrement dans la lutte contre la criminalité sous toutes ses formes et la protection des droits de l’homme, indiquant qu’un service central de criminologie a été créé pour élucider toutes les affaires relatives à la criminalité avec des méthodes modernes.

La Sûreté nationale « s’emploie à améliorer le travail de la police, à travers la lutte contre la criminalité et la protection des droits de l’homme en application des conventions internationales signées par l’Algérie dans ce domaine notamment celles relatives à la protection des droits de l’enfant et de la femme et au rejet de la torture sous toutes ses formes », a-t-il affirmé.

L’intervenant a mis en avant l’importance du soutien à formation et à la formation continue au profit des éléments de la police, rappelant que les périodes de formation ont été prolongées et qu’une nouvelle matière en rapport avec les droits de l’Homme a été introduite.

Le secteur de la sécurité publique vise à renforcer le partenariat avec les différentes organisations internationales concernées, a souligné le commissaire principal.

Plus de 222.000 affaires liées à la lutte contre la criminalité enregistrées en 2016

Le nombre d’affaires liées à la lutte contre la criminalité sous toutes ses formes a atteint 222.174 affaires en 2016, a indiqué le Commissaire principal de la police judiciaire, Abbad Ahcene.

  1. Abbad a déclaré à l’APS en marge d’une rencontre organisée à l’Ecole supérieure de la Police que le nombre d’affaires traitées en matière de lutte contre la criminalité sous toutes ses formes a atteint 148.597 affaires en 2016 soit une hausse de 66.83% par rapport à 2015.

Le nombre d’affaires de criminalité révélées par les services de la police est de 39.394 affaires, soit 17,73% du nombre global d’affaires enregistrées en 2016 et une hausse de 21,52% par rapport à 2015.

197.203 individus y sont impliqués soit une augmentation de 4,69%.

Le Commissaire a rappelé que durant le premier trimestre de l’année en cours, 56.859 affaires de crime ont été enregistrées, dont 37.721 ont été traitées, soit  66,34% du nombre global de ces affaires.

58.865 personnes sont impliquées dans ces affaires de criminalité, a -t-il encore rappelé.

Source de l'article : cliquez-ici