Selon le dernier bilan de la police: Moins de criminalité à...

Selon le dernier bilan de la police: Moins de criminalité à Tizi Ouzou

100
SHARE

Le dernier bilan mensuel de la sûreté de wilaya de Tizi Ouzou, rendu public hier, fait ressortir que ces derniers temps, il y a de moins en moins de criminalité dans la wilaya de Tizi Ouzou.
C’est du moins le conclusion que l’on peut tirer en comparant ce bilan du mois de mai 2017 à ceux des périodes précédentes. Ainsi, précise la cellule de communication de la sûreté de wilaya de Tizi Ouzou, au chapitre des affaires relatives aux crimes et aux délits contre les personnes, (coups et blessures volontaires, menaces et injures, etc.), les services de la police judiciaire ont traité 83 affaires, mettant en cause 103 personnes. 18 ont été présentées au parquet, dont une a été mise en détention préventive, 14 mis en cause ont été cités à comparaître, trois ont été laissés en liberté provisoire, et 68 dossiers judiciaires ont été transmis au parquet.

Notre source précise en outre que s’agissant des affaires relatives aux crimes et aux délits contre les biens, (atteinte aux biens, vols simples et dégradation), les mêmes services ont eu à traiter 26 affaires, mettant en cause 36 individus.
Treize ont été présentés au parquet, dont un a été mis en détention préventive, trois ont été cités à comparaître, neuf ont bénéficié de la liberté provisoire et 19 dossiers judiciaires ont été transmis au parquet.

Par ailleurs, au volet relatif aux infractions à la législation des stupéfiants et des substances psychotropes, les mêmes services ont eu à traiter sept affaires, mettant en cause 17 personnes présentées au parquet. Six parmi ces derniers ont été mis en détention préventive, deux ont été cités à comparaître, quatre ont été laissés en liberté provisoire et cinq placés sous contrôle judiciaire.

Quant aux affaires relatives aux crimes et aux délits contre la chose publique (ivresse publique et manifeste, conduite en état d’ivresse, outrage à corps constitué), les services concernés ont pris en charge 37 affaires impliquant 63 personnes. 14 ont été présentées au parquet, trois ont été mises en détention préventive, deux ont été citées à comparaître, neuf ont été placées sous contrôle judiciaire et 37 dossiers judiciaires transmis au Parquet. Au volet des atteintes aux bonnes moeurs, quatre affaires ont été traitées, mettant en cause cinq personnes, quatre ayant été présentées au parquet, trois ont été mises en détention préventive, une a été placée sous contrôle judiciaire et un dossier judiciaire a été transmis au parquet.

Notre source a également révélé qu’au volet relatif aux infractions économiques et financières, les mêmes services ont traité huit affaires impliquant huit personnes, trois ont été présentées au parquet, elles ont été placées sous contrôle judiciaire et cinq dossiers judiciaires y afférents ont été transmis au parquet. Par ailleurs et dans le cadre de la lutte contre la criminalité urbaine, 281 opérations coup de poing ont été initiées durant la période considérée, ciblant 364 lieux (quartiers sensibles, lieux publics, cafés maures, marchés, gare routière et chantiers en construction). Au total, 3 247 personnes ont été contrôlées. Parmi elles, 55 ont été présentées au parquet pour divers délits. Ainsi, deux l’ont été pour port d’arme prohibée, 22 pour détention de stupéfiants, 12 ont fait l’objet de recherches, une pour séjour illégal et 18 pour d’autres délits. Ces opérations se sont soldées par la mise en détention préventive de neuf personnes.

Source de l'article : cliquez-ici