Animation: Un gala grandiose de Zedek Mouloud à Boudjima

Animation: Un gala grandiose de Zedek Mouloud à Boudjima

90
SHARE

Le chanteur d’expression kabyle, Zedek Mouloud, a animé un grand gala artistique au niveau de la localité de Boudjima, à une vingtaine de kilomètres au nord de Tizi-Ouzou, dans le cadre du programme d’animation spécial Ramadhan.

Depuis le début des soirées organisées au niveau des établissements Saci par Hakim DJ events, en collaboration avec Berbère Télévision, jamais une telle affluence n’a été enregistrée. Selon les organisateurs, plus de 5 000 tickets ont été vendus à l’occasion de cet évènement artistique exceptionnel et les adeptes du chanteur ont afflué, malgré la distance, des quatre coins de la wilaya de Tizi-Ouzou, notamment de Bouzeguène, Ouadhias, Iferhounène, Beni Douala, Larbaâ Nath Iraten.

Prévu vendredi à 22h00, le spectacle n’a débuté que vers 23h00 à cause d’une coupure d’électricité survenue juste au moment où les musiciens commençaient à prendre place. Une panne qui n’a pas dissuadé le large public qui a lancé un cri de joie immense lorsque les projecteurs se sont rallumés, annonçant le rétablissement du courant électrique.
Quelques minutes plus tard, Zedek Mouloud fait son apparition sous les applaudissements de l’innombrable foule composée de jeunes et de moins jeunes, qui ont tenu à être présents à Boudjima pour écouter et admirer l’œuvre de cet artiste kabyle, qui donne au verbe la place qu’il mérite dans ses chansons.

Zedek Mouloud commence par interpréter D kech i d ahbib-iw et enchaîne avec techebhedh a yanebdu, avant d’exprimer sa vive joie et sa grande reconnaissance à tous ceux qui se sont déplacés pour assister à son concert. Pour la jeunesse, Mouloud Zedek a dédié A yuliw, l’une de ses plus belles chansons d’amour qui datent des années 1990, que l’assistance a chantée de bout en bout, avant d’interpréter Di lehna, Am assa et Ougadhegh.

Une halte pour rendre hommage à l’une des figures emblématiques de la chanson kabyle, en l’occurrence Matoub Lounès, à travers sa chanson Slaâvit a yabehri, que Zedek a chantée avec le public avant de revenir à son riche répertoire et interpréter d’autres titres comme Zaylal azal qayli, Taqbaylit nni, Taqendourt nni et Lamer Bghigh, dans une ambiance de fête qui s’est prolongée au-delà de 02h00 du matin de samedi.
A tous ces fans qui ne cessaient de demander plus, l’auteur-interprète chante encore A yidh, Ur yi tadja, Iyaw meqqar a nechdheh et A ledzaïr inou. Il termine en promettant un nouvel album de 17 chansons qui traitent de différents thèmes, qui sortira au début de l’année 2018.

Source de l'article : cliquez-ici