Programme du gouvernement: Le FFS affiche son opposition

Programme du gouvernement: Le FFS affiche son opposition

77
SHARE

C’est une approche critique que le parti du FFS, à travers ses parlementaires, fait du plan d’action du gouvernement. C’est à cette conclusion que sont arrivés les députés de ce parti à l’issue d’une réunion tenue hier au siège du parti sous la houlette de son chef du groupe parlementaire M. Chafaâ Bouaïche.

Abder Bettache – Alger (Le Soir) – Selon ce responsable, les parlementaires du FFS, qui ont examiné le plan de travail que le Premier ministre va présenter demain devant les députés, considèrent que ce programme du gouvernement Tebboune «est identique à celui présenté par son prédécesseur Abdelmalek Sellal». Pour le chef du groupe parlementaire du plus vieux parti de l’opposition démocratique en Algérie, «dans ce programme, il n’y a ni chiffre, ni délai. Il s’agit d’un ensemble de généralités et de littérature. Il s’agit de la mauvaise littérature».

Notre interlocuteur poursuit sa critique sur la question, en déplorant le fait que le «chef du gouvernement sortant n’ait pas présenté son bilan, comme il ne l’a d’ailleurs jamais fait durant les cinq années lorsqu’il était à la tête de l’exécutif». «Nous considérons au FFS qu’il n’y aura pas de développement économique s’il n’y a pas d’Etat de droit qui peut garantir un développement économique. Nous avons constaté qu’au nom de l’encouragement de l’investissement, le gouvernement a dilapidé le foncier et, aujourd’hui, on ne connaît même pas la liste de ces bénéficiaires, comme c’est le cas pour les licences d’importation qui sont aujourd’hui une véritable source de corruption.»

Pour rappel, la rencontre du groupe du FFS a eu lieu ce dimanche et a eu pour ordre du jour l’étude du plan d’action du gouvernement Tebboune. A cet effet, et selon un responsable du parti, «le FFS est fidèle à ses principes». Selon lui, «si le parti accorde ainsi la priorité au combat politique, pour que les citoyens choisissent démocratiquement leurs institutions et leurs dirigeants, dans des scrutins libres et transparents, c’est parce qu’il considère que le développement économique et le progrès social dépendent fondamentalement des institutions et de la volonté politique des dirigeants. Ce combat politique, pour que les citoyens aient et exercent tous leurs droits, est toujours d’actualité.»

Enfin, selon le chef du groupe parlementaire, le FFS prendra part à la cérémonie portant présentation du programme du gouvernement et faire part, lors de la plénière, des positions du parti sur la question.

Source de l'article : cliquez-ici