Assassinat d’un enseignant à Tipaza : l’enquête avance, le mobile du crime toujours...

Assassinat d’un enseignant à Tipaza : l’enquête avance, le mobile du crime toujours inconnu

188
SHARE

TSA
Assassinat d’un enseignant à Tipaza : l’enquête avance, le mobile du crime toujours inconnu

L’enquête sur l’assassinat de l’enseignant universitaire Bachir Sarhane Karaoui à Tipaza avance. Les investigations, engagées par les services de la Police judiciaire se poursuivent pour la troisième journée consécutive pour déterminer le mobile du crime, rapporte l’agence officielle, ce mercredi.

Le procureur de la République près le tribunal de Tipaza a donné mercredi son accord pour la prolongation de la garde à vue de 48 heures supplémentaires conformément au code de procédures pénales, en vue de la poursuite des investigations avec les frères jumeaux, principaux suspects dans cette affaire de meurtre, avant leur présentation jeudi devant le parquet de Tipaza, selon la même source.

Suite à leurs aveux consignés dans les rapports d’enquête, le principal chef d’accusation retenu contre les frères H, dans cette affaire, est “l’homicide volontaire avec préméditation et guet-apens“, selon l’agence officielle, en citant des sources concordantes, qui ont démenti l’existence d’une troisième personne impliquée et qui serait en fuite.

L’enquête dans cette affaire, qui a choqué l’opinion publique, est entourée d’un grand secret, notamment par le parquet de Tipaza, qui a refusé d’accueillir les journalistes ou de faire des déclarations.

Les mêmes sources ont démenti l’information selon laquelle le mobile du crime serait une vengeance sur le professeur à cause d’une affaire de fraude aux examens, comme rapporté sur les réseaux sociaux et par certains organes de presse.

Le professeur universitaire Bachir Karaoui Sarhane a été retrouvé mort dans la nuit de dimanche à lundi dernier, à l’entrée d’un bâtiment de la cité des 122 logements du centre-ville de Tipaza, où résident les deux suspects.

Selon l’expertise du médecin légiste, la victime a été atteinte par une vingtaine de coups de couteau, en plus de coups de marteau.

Marié et père d’un enfant, le Pr. Karaoui enseignait à la faculté de Droit du centre universitaire de Khmis Miliana (W. Ain Defla), les deux suspects, frères jumeaux et âgés de 23 ans, sont étudiants l’un au centre universitaire de Tipaza et l’autre à El Affroune (Blida).

Assassinat d’un enseignant à Tipaza : l’enquête avance, le mobile du crime toujours inconnu

Source de l'article : cliquez-ici