Gouvernement : Tebboune s’en prend à l’argent de la politique

Gouvernement : Tebboune s’en prend à l’argent de la politique

2565
SHARE

Pour présenter le plan d’action de son gouvernement, Abdelmadjid Tebboune  a pris le risque de s’accommoder de contradictions. Il a annoncé que son gouvernement va s’attaquer à la présence de l’argent dans les cercles du pouvoir.

Or, l’homme s’exprimait, devant un parterre de députés où les hommes d’affaires sont particulièrement représentés. Il a promis que le gouvernement fera un « effort particulier » dans le cadre de son plan afin de « moraliser davantage la vie publique en se basant sur de nouvelles règles pour encadrer les cas de trafic d’influence à des fins personnels, les cas   d’incompatibilité au sein des instances élues et d’imbrication entre les domaines politique, économique et associatif ».

« L’Algérie est un pays de libertés et le demeurera, chaque citoyen est libre de s’engager dans les affaires, la politique ou même les deux mais pas à la fois », a indiqué le Premier ministre. « Nous allons œuvrer à la séparation entre l’argent et le pouvoir », a-t-il ajouté. Un discours qui tranche avec celui de son prédécesseur.

Il a tenu, par contre, à préciser que cela ne se veut nullement « une confrontation » avec le patronat, les hommes d’affaires et l’argent, le Premier ministre a soutenu que l’argent ne doit pas « s’immiscer dans les rouages de l’Etat ».

Le discours tranche, pourtant, avec une réalité qui veut que de plus en plus d’hommes d’affaires tournent autour du gouvernement. Des hommes d’affaires, qui ont surtout participé au financement des différentes campagnes électorales de Abdelaziz Bouteflika, ont même commencé à avoir plus de poids dans les rouages de l’Etat. Seront-ils maintenant sacrifiés ? Difficile de répondre à  une telle question. Tebboune sera donc jugé sur les actes.

Saïd Sadia

L’article Gouvernement : Tebboune s’en prend à l’argent de la politique est apparu en premier sur Algérie Part.

Source de l'article : cliquez-ici