Le pétrole, au plus bas depuis août 2016, entre dans une tendance...

Le pétrole, au plus bas depuis août 2016, entre dans une tendance baissière

65
SHARE

TSA
Le pétrole, au plus bas depuis août 2016, entre dans une tendance baissière

Les cours du pétrole continuent leur chute. À New York, le baril de “Light sweet crude” (WTI) a plongé de 2,2% à 43,23 dollars, son plus bas niveau depuis août 2016.

Le Brent (référence pour le pétrole) a touché un plus bas en séance à 45,42 dollars, avant de remonter légèrement. Il n’a pas atteint un tel niveau depuis novembre dernier. Depuis le 1er janvier, il cède près de 20%.

Une chute de 20% signifie que l’or noir est désormais passé d’une phase de correction à celle d’une véritable tendance baissière (“bear market”), note le site spécialisé Boursier.com.

Cette baisse est la conséquence de l’abondance de l’offre, avec d’un côté le regain des productions libyennes et nigérianes, et de l’autre le dynamisme du schiste américain. Les marchés doutent de la capacité de l’Opep à résorber l’excédent de l’offre sur les marchés.

« Le marché reste sous la pression de l’augmentation de la production libyenne et nigériane », a déclaré Andy Lipow de Lipow Oil Associates, à l’AFP. Les extractions américaines de pétrole de schiste sont en hausse depuis l’automne dernier, ce qui complique les efforts de l’Opep à stabiliser le marché.

Cette baisse va contrarier sérieusement les plans du gouvernement qui a établi la Loi de finances 2017 sur la base d’un baril à 50 dollars. La persistance d’un baril à moins de 50 dollars va sans doute contraindre le nouveau gouvernement à recourir à une Loi de finances complémentaire dès cet été pour corriger certains aspects de la Loi de finances 2017 et éviter un dérapage budgétaire qui obligerait le gouvernement à recourir à l’endettement extérieur. Ce qu’il cherchait à éviter à tout prix.

Le pétrole, au plus bas depuis août 2016, entre dans une tendance baissière

Source de l'article : cliquez-ici