Nuit du football africain: Rabah Madjer et Lakhdar Belloumi honorées à Ouagadougou

Nuit du football africain: Rabah Madjer et Lakhdar Belloumi honorées à Ouagadougou

200
SHARE

Les anciennes stars du football algérien, Lakdar Belloumi et Rabah Madjer ont été honorées, aux côtés de huit autres étoiles africaines, à Ouagadougou, pour l’ensemble de leur carrière sportive.

Organisée à l’occasion de la 5è édition de la Nuit du football africain (NFA), en présence du ministre burkinabè des sports et des loisirs, Taïrou Bangré, la cérémonie a été initiée pour célébrer ces stars qui ont fait vibrer les stades d’Afrique et d’ailleurs par leurs qualités sportives et qui ont, également, procuré beaucoup de joie à leurs pays respectifs.

Parmi ces légendes et figures qui ont écrit les belles pages du football du continent, se trouvaient Lakhdar Belloumi, Ballon d’Or africain 1981 et « inventeur de la passe aveugle », écrit le site Ouaga.com. Belloumi était aux côtés de son compatriote Rabah Madjer, Ballon d’Or africain 1987 et dont on a également donné son nom à une manière de marquer un but avec une talonnade, lors de la finale de la coupe d’Europe des clubs champions avec le FC Porto contre le Bayern Munich (2-0).

Dans une salle affichant complet, les initiateurs de l’événement ont tenu à distinguer également les Camerounais, Pierre Womé, double champion d’Afrique (2000 et 2002) avec les Lions Indomptables et champion olympique (2000) et François Oman Biyik, vainqueur de la Coupe d’Afrique des nations (1988) et de la défunte coupe d’Europe des clubs champions (actuellement Ligue des champions) avec l’Olympique de Marseille (1988), mais surtout, auteur du but camerounais face à l’Argentine de Diego Maradona (1-0) en match d’ouverture de la Coupe du monde 1982 en Espagne.

Le Burkinabè Joseph Kaboré dit « Sap », l’Ivoirien Gadji Céli, premier capitaine des Eléphants à avoir brandi une CAN (1992) et le Sénégalais Khalilou Fadiga, auteur du but victorieux des Lions face à la France de Zidane en ouverture de la Coupe du monde en Corée du Sud et au Japon (2002), ont également reçu des trophées de distinction.

Quatre anciens internationaux ayant marqué l’histoire des Etalons du Burkina Faso ont été primés par la Fédération burkinabè de football (FBF).

Il s’agit de Kéhéré Mamadou, Wilfried Sanou, Saïdou MadI Ouédraogo et Moumouni Dagano (absent à la cérémonie) qui bénéficiera d’un jubilé que la fédération est en train de préparer, selon son président, Sita Sangaré.

Dans son allocution, le ministre des Sports du Burkina Faso, Taïrou Bangré, a indiqué que « cette fête doit être institutionnalisée pour mettre en valeur nos vedettes ».

Des anciennes vedettes du football africain, à l’image de Joseph Antoine Bell, Patrick M’boma, Jacques Anoma (ex-président de la Fédération ivoirienne de football), Rigobert Song, Aliou Cissé et Abdoulaye Traoré dit Ben Badi, se sont succédé dans la remise des trophées aux nominés, alors que l’Ivoirien Gadji Céli, le footballeur qui a réussi sa reconversion dans la chanson, a assuré le volet spectacle de la soirée en enflammant le public par son répertoire musical.

Source de l'article : cliquez-ici