Pétrole : le marché teste le seuil de tolérance des producteurs américains

Pétrole : le marché teste le seuil de tolérance des producteurs américains

99
SHARE

Les cours du pétrole risquent de demeurer sous pression jusqu’à ce que le nombre de plateformes de forage aux Etats-Unis se stabilise voire reparte à la baisse.

Les firmes pétrolières américaines ont installé 530 nouvelles plateformes de forage depuis la fin mai 2016, 431 pour la production de pétrole et 99 pour le gaz, selon le décompte effectué par le spécialiste des services pétroliers Baker Hughes.

En conséquence, la production de pétrole et de gaz devrait augmenter de 780.000 barils par jour (bpj) en 2017 et de plus d’un million de bpj en 2018, selon l’Agence d’information sur l’énergie américaine (EIA).

Les producteurs américains seront donc en mesure d’absorber plus de la moitié de la hausse de la consommation mondiale attendue à 1,54 million de bpj en 2017 et 1,64 million de bpj en 2018 par l’EIA.

L’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et les pays non-membres mais proches du cartel, dont la Russie, ont prolongé jusqu’au début 2018 un accord de réduction de la production pour tenter de rééquilibrer le marché.

Dans le passé, ils ont toutefois augmenté leur production pour protéger leur part de marché face à la menace des producteurs de pétrole de schiste américains. La perspective d’une augmentation renouvelée de la production de l’Opep et de ses alliés et des stocks mondiaux de brut en 2018 a pesé sur les prix au cours des quatre derniers mois.

Un grand nombre de nouvelles plateformes

Une poursuite de la hausse de la production américaine est inévitable cette année en raison du grand nombre de nouvelles plateformes mises en service au premier semestre. Six mois s’écoulent en général entre le début d’un forage et les premières livraisons de pétrole commercialisable. En conséquence, les nouvelles-plateformes implantées au premier semestre alimenteront la poursuite de la croissance de la production au second semestre.

Les cours qui assurent l’équilibre d’exploitation varient fortement d’un gisement de pétrole de schiste à l’autre voire même d’une zone à l’autre à l’intérieur d’un même gisement. Une enquête réalisée auprès de producteurs dans les principaux gisements de pétrole de schiste par la Réserve fédérale de Dallas montre que la plupart d’entre eux ont besoin d’un cours du brut léger américain (WTI) compris entre 45 et 50 dollars pour atteindre le seuil de rentabilité.

Le cours du baril de WTI a déjà chuté de plus de 11 dollars, soit de 20%, depuis son dernier pic et il est actuellement inférieur à 44 dollars. Les producteurs américains ont installé 145 plateformes dédiées à la production de pétrole supplémentaires au cours des 16 dernières semaines en dépit de la rechute des cours.

Le nombre de plateformes installées réagit aux variations des cours avec un délai de 15 à 20 semaines et il devrait donc commencer à se stabiliser et même à diminuer dans les quatre prochaines semaines.

Source de l'article : cliquez-ici