Amel Zen, Raina Rai, El Dey célèbrent la « Fête de la Musique »...

Amel Zen, Raina Rai, El Dey célèbrent la « Fête de la Musique » à Alger

96
SHARE

Une brochette d’artistes de la musique algérienne à l’image de Lotfi Attar, leader du groupe Raina Raï et Amel Zen ont animé mercredi un show à Alger à l’occasion de la Fête de la musique, un événement marqué également par la participation de jeunes artistes  amateurs.

Organisé dans le cadre cette manifestation musicale, célébrée à travers le monde chaque 21 juin, l’événement a vu succéder sur la scène du  Théâtre de verdure Laadi-Flici  plusieurs formations musicales devant un public enchanté.

En ouverture de cette manifestation baptisée cette année « La fête de la musique made in bladi », la chanteuse et interprète de musique ethno-pop, Amel Zen, a gratifié ses fans, pour la plupart des  jeunes, de chansons puisées de son répertoire, exécutées sur des airs  festifs envoutants.

Séduit par la voix suave de l’artiste et ses pas de danse, le public a ovationné l’auteur de  « El Warda », son dernier vidéoclip en chantant en Tamazight « Yeliss  Iyourayen (La fille de Gouraya  , une chanson dédiée à la féminité.

Lui succédant, le groupe El Dey qui fusionne  plusieurs styles musicaux  dont le diwane, le flamenco et le chaâbi a servi une palette de chansons adaptées au goût d’un  jeune public « enthousiaste ».

Fondée  en 2009, la troupe qui s’est illustrée sur la scène algéroise par son premier album  « Ana djazairi » duquel les membres ont puisé des chansons, notamment « Marie » (Meriouma).

Lotfi Attar, pionnier du célèbre groupe Raïna Raï qui avait brillé durant les années 80 et 90, était également au rendez-vous.  Le guitariste Lotfi Attar, célèbre  pour ses riffs exquis a gratifié le public qui l’a attendu tard dans  la soirée.

Fondé en 1980 par quatre musiciens de Sidi Bel-Abbès, le groupe alliant  raï, rock et gnawa s’identifie surtout à son premier album culte  « Zina », sorti en 1983.

Freeklane, autre groupe de jeunes musiciens  prometteurs, a  enchanté ses fans avec une palette de chansons tirées notamment de son dernier album « Nomad », sorti en janvier dernier.

D’autres jeunes artistes amateurs, plutôt connus sur la scène algéroise, ont fait partie de cette  soirée musicale prolongée jusqu’à l’aube.

Célébrée depuis 1982, la Fête de la Musique célébrée dans une centaine de pays a pour vocation de promouvoir la musique dans  tous ses genres à travers des spectacles gratuits et concerts amateurs.

Source de l'article : cliquez-ici