Le Maroc se plaint auprès d’Israël après une rencontre entre le président...

Le Maroc se plaint auprès d’Israël après une rencontre entre le président sahraoui et un ministre israélien

108
SHARE

TSA
Le Maroc se plaint auprès d’Israël après une rencontre entre le président sahraoui et un ministre israélien

Peut-il y avoir une crise diplomatique entre deux pays n’ayant officiellement pas de relations diplomatiques ? C’est ce que le Maroc a cherché à savoir en protestant officiellement auprès d’Israël après qu’un ministre israélien ait rencontré le président de la République arabe sahraouie démocratique (RASD), rapporte ce jeudi The Times of Israël. Le Maroc n’entretient plus de relations diplomatiques avec Israël depuis 2000 et la seconde intifada.

La polémique trouve son origine lorsque le ministre israélien des Communications Ayoub Kara, membre de la communauté druze et arabophone, a effectué le 24 mai dernier un déplacement en Équateur à l’occasion de la cérémonie d’investiture du nouveau président équatorien, Lenin Moreno. Des représentants de pays provenant du monde entier ont assisté à cette cérémonie et, pour la première fois depuis des années, des délégués de pays arabes ont rencontré ouvertement et publiquement un ministre israélien.

Suite à cet événement, Ayoub Kara a publié une série de photos de lui-même avec des délégués et représentants de plusieurs pays, tels que ceux de l’Autorité palestinienne et des délégués d’Oman, du Qatar, du Yémen… mais aussi une photo en compagnie de Brahimi Ghali, chef du Front Polisario et président de la République arabe sahraouie démocratique.

La rencontre, qui n’était pas programmée, a été brève. Les deux hommes ont échangé quelques mots.

Mais la diffusion de la photo a provoqué la colère du Maroc. Le gouvernement marocain a, en conséquence, transmis un message en passant par une ambassade israélienne en Europe, dans lequel il proteste contre la rencontre entre les deux hommes, disant qu’il ne pouvait tolérer un tel soutien. En réponse, le ministère israélien des Affaires étrangères a déclaré, mercredi, que les réunions n’avaient été ni coordonnées ni approuvées par le bureau du Premier ministre, Benjamin Netanyahu.

Le ministre Ayoub Kara a quant à lui démenti les explications de la diplomatie israélienne. Il a indiqué qu’il s’agissait « d’une poignée de mains normale avec le président du Sahara occidental qui était avec des dizaines d’autres dignitaires du monde entier. Je lui ai dit comme j’ai dit aux autres dirigeants qu’Israël sera heureux d’initier la paix avec tout pays du monde, et ce alors que l’ambassadeur israélien était présent », a déclaré le ministre des Communications israélien.

Le Maroc se plaint auprès d’Israël après une rencontre entre le président sahraoui et un ministre israélien

Source de l'article : cliquez-ici