Port d’Alger: Démantèlement d’un réseau spécialisé dans l’importation frauduleuse de produits vétérinaires...

Port d’Alger: Démantèlement d’un réseau spécialisé dans l’importation frauduleuse de produits vétérinaires cancérigènes

95
SHARE

Les éléments de la police judiciaire du port d’Alger ont réussi le démantèlement d’un réseau transnational bien organisé, spécialisé dans les importations frauduleuses de produits chimiques et médicaux prohibés et soumis à des autorisations, adoptant un mode opératoire machiavélique avec l’utilisation de registres de commerce de sociétés import-export fictives ou existantes, mais à l’insu de leurs propriétaires, bien sûr avec la complicité de certains fonctionnaires véreux.

Les faits remontent au mois d’octobre 2016, lorsque des renseignements recueillis par la cellule de traitement du renseignement économique et financier, font état qu’un conteneur de quarante pieds est arrivé au port d’Alger en provenance de Marseille, déclaré renfermant divers articles dont une quantité de produits médicaux, importés au nom d’une société import-export spécialisée dans le domaine de l’imagerie médicale basée à Ben Aknoun, dont l’opération réalisée à l’insu du gérant de ladite société.

Aussitôt le procureur de la République près le tribunal de Sidi-M’hamed avisé et après des investigations poussées dans ce contexte, il a été permis de localiser le produit en question, qui se trouve entreposé au niveau du port sec Mageco de Rouiba, objet d’un transfert du port d’Alger sous régime douanier DSTR. Après des analyses par le laboratoire de la police scientifique, il a été établi qu’il s’agit d’un produit vétérinaire cancérigène et interdit à l’importation, utilisé comme antibiotique pour les volailles et c’est ce même produit qui est utilisé par des éleveurs pour l’engraissement d’ovins dont l’affaire de la viande putréfiée (devenue bleuâtre) lors de l’Aïd 2016.

Toujours lors de l’enquête diligentée par les policiers du port d’Alger, ces derniers ont également réussi à mettre la main sur plusieurs documents récupérés lors des différentes perquisitions, afférents à une dizaine d’autres opérations similaires réalisées par ce même réseau, toutes entachées de fraudes par des transferts illégaux de devises, de falsification de documents administratifs, de faux et usage de faux et surtout d’atteinte à la santé publique, mettant en cause plusieurs intervenants ainsi que des déclarants en douane, exploitant les failles du système de facilitation mis en place par les services des douanes au profit des opérateurs économiques, publics et privés.

C’est ainsi qu’en date du 20- 6-2017, les services de la police judiciaire du port d’Alger ont présenté devant le procureur de la République, plus d’une dizaine de personnes dont quatre douaniers et une autre personne tête de réseau et qui se trouve présentement en fuite.

Source de l'article : cliquez-ici