Constantine – Près de 200 logements LPL distribués

Constantine – Près de 200 logements LPL distribués

124
SHARE

Comme annoncé, ces derniers jours, M. Kamel Abbas, wali de Constantine, a présidé, hier matin, dans la ville de Zighoud-Youcef, à une cérémonie de distribution d’un quota de 190 logements LPL, implantés dans le quartier d’El-Fedj. Dans la foulée, il a annoncé que les 1.434, du même type destinés à la résorption de l’habitat précaire, de la commune de Constantine seront distribués « dix jours après l’Aid-El-Fitr », selon, les termes qu’il a employés, dans une déclaration faite à la presse. Toutefois, et pour revenir à la distribution effectuée, hier, à Zighoud-Youcef, nous avons été contactés, dans l’après-midi par des membres du mouvement associatif de cette commune disant que, seulement 180 de ce programme, prévu pour 2001, ont été distribués hier. « Pour la dizaine de logements restants, nous n’avons, aucune information», ont affirmé nos interlocuteurs.

Aussi, profitant de l’opportunité de cette visite du chef de l’exécutif de wilaya, dans leur ville, les membres du mouvement associatif, organisé dans une structure dénommée « Commission de suivi des revendications de la population de Zighoud-Youcef » lui ont remis une pétition concernant trois points et axée, essentiellement, sur le problème du logement. Dans le premier point, les revendicateurs disent avoir interpellé les autorités, sur le retard pris par les programmes de logement, à Zighoud-Youcef. Ensuite, ils se sont demandés où en est le reste du programme des 1.000 logements attribués à leur ville, en 2011, tout en demandant que celui-ci soit grossi de 500 ou 1000 autres logements, compte tenu de la forte demande. Enfin, en ce qui concerne l’attribution faite hier, les pétitionnaires ont signalé, au wali, le manque d’aménagement des trottoirs et du goudronnage dans les rues du quartier d’El-Fedj où se trouvent les logements. En outre, l’école qui se trouve à proximité est déjà saturée et déjà les habitants alentours ne trouvent plus de place pour leurs enfants du fait qu’on trouve, fréquemment des classes qui accueillent plus d’une quarantaine d’élèves, chacune. Il y a un projet d’extension de 6 classes, mais celui-ci traîne, encore, le pas et depuis environ une année qu’ils ont été lancés, les travaux n’ont atteint, à ce jour, qu’un faible pourcentage de réalisation, variant entre 40 et 50 %. Avec les nouveaux arrivants, le problème deviendra plus ardu, pensent nos interlocuteurs, tout en excluant la possibilité que cette extension soit prête pour la rentrée de septembre prochain.

Source de l'article : cliquez-ici