Lorsque la fille de Benghabrit importait des bijoux de fantaisie

Lorsque la fille de Benghabrit importait des bijoux de fantaisie

8313
SHARE

Nouria Benghabrit est certainement la figure la plus célèbre du gouvernement actuel présidé par Abdelmadjid Tebboune. Ministre de l’Education nationale depuis 2014, elle a dérangé de nombreux intérêts et cercles occultes notamment au sein du courant conservateur qui n’appréciait nullement ses positions progressistes. 

Mais la première particularité de Nouria Benghabrit est sa déconnexion presque totale du monde des affaires alors que les familles et descendants des autres dirigeants politiques se sont constitués de véritables fortunes.

En effet, Benghabrit n’a qu’une seule fille qui a tenté une aventure dans le business. Une aventure qui s’est soldée vraisemblablement par un échec puisque l’entreprise de Remaoun Faiza Meriem, la fille de Nouria Benghabrit, a été radiée le 16/08/2012. Cette entreprise s’appelait la SARL Daleche Algérie.

Elle a été lancée le 25/03/2005. La fille de Nouria Benghabrit avait deux autres associés. Il s’agissait de Bouzid Abdelaziz, originaire de Constantine, et Yettou Halima, originaire d’Oran. La fille de la ministre de l’Education faisait grâce à cette défunte entreprise dans l’importation des bijoux de fantaisie, articles d’habillement, importation de peaux de cuir et articles de maroquinerie ainsi que l’importation de chaussure.

Notons que lorsque sa fille activait dans l’importation, Nouria Benghabrit n’avait pas encore intégré le gouvernement. Elle était l’une des responsables du Centre national de recherche en anthropologie sociale et culturelle (CRASC), basé à Oran.

L’article Lorsque la fille de Benghabrit importait des bijoux de fantaisie est apparu en premier sur Algérie Part.

Source de l'article : cliquez-ici