Meurtre de Karaoui Sarhane: renvoi de l’affaire au juge d’instruction près le...

Meurtre de Karaoui Sarhane: renvoi de l’affaire au juge d’instruction près le tribunal de Tipaza

69
SHARE

Le Procureur de la République près le tribunal de Tipasa a ordonné jeudi le renvoi du dossier de l’affaire du meurtre du professeur universitaire Bachir Sarhane Karaoui par les deux frères jumeaux au juge d’instruction près le même tribunal, avec le chef d’accusation « d’homicide volontaire avec préméditation et guet-apens », a-t-on appris de sources concordantes.

Les mêmes sources ont ajouté que le Procureur de la République près le tribunal de Tipaza a délivré une ordonnance de renvoi du dossier de l’affaire auprès du juge d’instruction près le même tribunal, après avoir auditionné les deux suspects, H.M et H.A, qui lui ont été présentés jeudi par les services de la Police judiciaire de la wilaya.

Pour sa part, le juge d’instruction près le tribunal de Tipaza a commencé l’audition les deux prévenus, avant d’ordonner leur mise en détention préventive, selon les échos recueillis par l’APS, dans le périmètre du tribunal.

Le secret et la retenue demeurent les maîtres mots dans cette affaire de meurtre, entourée d’un grand silence par le Procureur de la République près le tribunal de Tipaza qui s’est refusé à tout commentaire sous le sceau du secret de l’enquête.

Pour rappel, des sources sécuritaires ont affirmé l’inexistence d’une relation quelconque entre ce crime ignoble, comme qualifié par le ministre de l’Enseignement supérieur, et l’université et comme avancé par certains organes de presse.

Des sources judiciaires ont, par ailleurs, souligné la poursuite de l’enquête par le juge d’instruction, avant le placement des prévenus en détention préventive, arguant, en outre, du secret de l’enquête et de l’honneur des familles en cause, ainsi que du principe de présomption d’innocence, jusqu’au renvoi de l’affaire devant le tribunal pour jugement.

Pour rappel, le professeur universitaire Sarhane Karaoui Bachir a été retrouvé mort dans la nuit de dimanche à lundi derniers, à l’entrée d’un bâtiment de la cité des 122 logements du centre-ville de Tipaza, où résident les deux (2) suspects.

Selon l’expertise du médecin légiste, la victime a été atteinte par une vingtaine de coups de couteaux, en plus de coups de marteau.

Marié et père d’un enfant, le Pr. Karaoui enseignait à la faculté de Droit du centre universitaire de Khemis Miliana (W. Ain Defla,), au moment où les deux (2) suspects, frères jumeaux et âgés de 23 ans, sont étudiants l’un au centre universitaire de Tipasa et l’autre à El Affroun (Blida).

Source de l'article : cliquez-ici