Des moyennes de 45° enregistrées: L’Algérie suffoque

Des moyennes de 45° enregistrées: L’Algérie suffoque

64
SHARE

Une vague de fortes chaleurs affecte les régions nord et de l’intérieur du pays, depuis dimanche, premier jour de l’Aid el fitr. Cette forte hausse du mercure, non signalée par un BMS des services météorologiques, a notamment affectée les régions côtières ouest et du centre du pays. D’Oran à Ain Defla, le mercure était à plus de 44°, dimanche, atteignant à Chlef les 44,5°, à l’ombre. Dans les régions côtières ouest, notamment à Tenès, le mercure était à un niveau jamais atteint, depuis des années, à plus de 40° et un fort taux d’humidité, et cette chaleur a affecté toutes les régions côtières de l’ouest du pays.

Dimanche, entre Oran et Alger, en passant, par les wilayas du Centre-ouest (Relizane, Chlef, Mascara, Ain Defla, Blida, Médéa, Tiaret, Tissemsilt) le mercure était, en moyenne, à plus de 44°, à l’ombre. «Entre Blida et Chlef, c’était l’enfer sur l’autoroute », témoigne un automobiliste. Cette vague de chaleur, avec un courant d’air chaud, venant de l’Atlantique, s’est, par ailleurs, déplacée, hier, lundi, vers l’est du pays avec des températures (extrêmes) de 45°, notamment, à Annaba et Skikda, alors qu’un léger redoux s’est installé, au centre et à l’ouest du pays, avec des températures maximales moyennes de 32-36°, à l’ombre. Selon des informations de sites météo, cette canicule qui balaie le pays, depuis dimanche, devrait durer jusqu’à la fin de la semaine.

Hier lundi, les services de la météo enregistraient des températures extrêmes sur les régions côtières Est du pays, avec notamment 41° à Béjaia, 45° à Skikda et Annaba, 42° à Jijel et Guelma, 40° à Ouargla, 39° à Constantine ou 40° à Biskra, avec un léger redoux sur les régions ouest. Selon les services météo, ces fortes chaleurs continueront d’affecter, dans les prochains jours, plusieurs régions du pays, avec une moyenne des températures de 44° dans les régions intérieures et côtières du pays. Les wilayas de l’Est et de l’intérieur seront les plus affectées, selon les mêmes services. Selon la carte vigilance de ‘’Météo Algérie » diffusée hier lundi, c’est l’est du pays qui est le plus affecté par ces courants d’air chaud, alimentés par l’anticyclone des Baléares.

Sur les régions côtières-est du pays, la vague de chaleur s’étend de la wilaya de Bejaia jusqu’à celle de Tarf, en passant par Jijel, Skikda et Annaba, alors que les wilayas de l’intérieur les plus touchées sont Guelma, Souk Ahras, Sétif, Oum el Bouaghi et Mila. En fait, le courant d’air chaud s’est déplacé d’Ouest en Est, avec des vents de nord-est modérés et un vent chaud du Sud. Par ailleurs, les températures sont progressivement revenues à la normale, hier, lundi, sur les régions côtières de l’ouest du pays, avec des niveaux saisonniers, allant de 27° à Mostaganem à 33° à Oran et 31° à Ténes et jusque vers le littoral centre avec des moyennes saisonnières.

Le retour de vents de nord-ouest a contribué à radoucir les températures et un retour progressif à la moyenne saisonnière, après la forte canicule, qui a balayé la région dimanche, en particulier sur les régions côtières et de l’intérieur de l’ouest du pays. Ainsi, et selon Météo-Algérie, il faisait, hier, lundi 34° à Saida, 37° à Ain Defla, 36°à Sidi Bel- Abbès, 33° à El Bayadh, 36° à Tissemsilt, 35° à Naâma , Relizane et Chlef, 33° à Ain Témouchent, et 30° à Tlemcen. Les régions du Sud restent «chaudes, «, avec des moyennes de 40° à Adrar, Ouargla, Ghardaïa ou 44° à Tindouf. Par ailleurs, cette canicule balaie tout le Maghreb, avec de fortes chaleurs au Maroc et en Tunisie.

Source de l'article : cliquez-ici