Prélude de la chute de l’agglomérat du groupe IMETAL ? Enquête ministérielle...

Prélude de la chute de l’agglomérat du groupe IMETAL ? Enquête ministérielle sur les finances et la gestion du complexe d’El-Hadjar

82
SHARE

Une commission d’enquête, diligentée par le ministre de l’Industrie et des Mines, est à pied d’œuvre depuis lundi au complexe d’El-Hadjar, pour s’enquérir des causes réelles de la panne inexpliquée de l’unité Co1 dépendant du haut fourneau n°2. La situation est certes préoccupante, d’autant que l’État a déjà consenti une enveloppe d’un milliard de dollars pour la réhabilitation de ce complexe.

Nous apprenons de source crédible que cette commission d’enquête, constituée de trois cadres, n’a pas jugé utile de prendre attache avec le groupe Imetal, ce qui sous-entend une méfiance envers les responsables de ce groupe industriel. La même source affirme que les membres de la commission élargissent leur enquête sur le contrôle des états financiers de l’administration de la société et sur la conformité de nouveaux équipements acquis dans le cadre de la réhabilitation du complexe. À ce propos, il semblerait que la tutelle n’apprécie pas que les délégués algériens, chargés de mener les négociations avec l’indien ArcelorMittal, n’aient pas intégré la prise en charge d’une partie de l’endettement et des indemnités des travailleurs dans le pacte de transfert d’actions conclu entre les deux parties. Ce qui a conduit, en définitive, à un transfert d’endettement et non d’actions.

Source de l'article : cliquez-ici