Vidéo. Crise du Golfe/ Le prédicateur émirati Waseem Yousef soulève le courroux...

Vidéo. Crise du Golfe/ Le prédicateur émirati Waseem Yousef soulève le courroux des internautes algériens

67
SHARE

Le prédicateur émirati, Waseem Yousef, a déclenché une vive joute verbale qui a duré des heures sur les réseaux sociaux, après avoir publié un Tweet dans lequel il a essayé de monter les Algériens contre le Qatar. Les internautes algériens ont répondu qu’ils n’avaient nul besoin de l’avis d’un « érudit » du sérail.

«Il est ridicule de persister sur une voie quand on sait qu’elle va vous mener à votre perte. La politique du Qatar a fait que son peuple soit détesté par les autres, à l’image de l’Egypte, la Libye et l’Algérie», a twitté le prédicateur, déchaînant les passions à la veille de l’Aïd.

Le journaliste algérien de beIn Sports, Hafid Derradji, était parmi les premiers à réagir reprochant au prédicateur de parler au nom d’un peuple entier (le peuple algérien-NDLR), alors qu’il n’a même pas le droit de parler au nom de ses compatriotes jordaniens.

S’en est suivi une joute verbale après que Waseem Yousef ait traité M. Derradji de traître. «Inacceptable», ont estimé les internautes algériens qui ont massivement investi la toile pour signifier à cet «imposteur» que les Algériens sont hostiles à ce genre de discours, lui faisant savoir que son initiative était pilotée par les détracteurs du Qatar.

Il faut croire que l’instrumentalisation de la religion par les régimes obscurantistes et par les religieux eux-mêmes est devenue monnaie courante. L’ancien imam de la Mecque, Adil al-Kalbani, a ainsi affirmé, dans la foulée de la visite due Donald Trump en Arabie Saoudite, que «le président américain a été envoyé par Dieu pour compléter l’œuvre du prophète en unifiant l’humanité et en hissant la religion musulmane au plus haut».

Massi M.

Cet article Vidéo. Crise du Golfe/ Le prédicateur émirati Waseem Yousef soulève le courroux des internautes algériens est apparu en premier sur Algérie Focus.

Source de l'article : cliquez-ici