Algérie: La gestion de la maison de la presse de Tizi-Ouzou confiée...

Algérie: La gestion de la maison de la presse de Tizi-Ouzou confiée à la wilaya

49
SHARE

La maison de la presse Malik Ait Aoudia de Tizi-Ouzou, sera gérée par la direction de wilaya de l’administration locale ( DAL), qui a établi un cahier des charge pour sa gestion.
Cette décision a été annoncée, mercredi, par le DAL à l’occasion d’une session ordinaire de l’Assemblée populaire de wilaya. Ce même directeur à également fait lecture des 17 clauses du cahier de charge de gestion de cette structure inaugurée le 22 octobre 2015 et non opérationnelle depuis plus justement le problème de sa gestion.

Ces clauses définissent entre autre le montant du bail qui doit couvrir les charges liées à l gestion de cette structure (gaz, électricité, eau, et entretien des espaces communs), la durée du bail qui ne saurait excéder 3 ans, le dossier à fournir.
Il définit également la démarche de distribution des espaces qui se fera lors d’une opération de tirage au sort en présence des concernés d’abord pour l’attribution si le nombre des organes de presse souscripteurs dépasse le nombre des locaux disponibles et ensuite pour la distribution des locaux car certains étant plus spacieux que d’autres.

La gestion de la cafétéria de la maison de la presse Malik Ait Aoudia sera confiée à la commission des £uvres sociales (COS) de la wilaya, précisé le même cahier des charges.
Le président d’APW, Mohamed Msela, a souhaité la mise en service rapide de cette structure afin d’offrir aux représentants locaux des différents organismes de presse de meilleures conditions pour exercer leur fonction.
La maison de la presse Malik Ait Aoudia a été réalisée suite au vote en 2009 par l’APW, sur budget de wilayas, d’une première subvention d’un montant de 60 millions Da, qui sera suivie plus tard d’une deuxième enveloppe de 30 millions Da.
Les travaux, confiés à une entreprise locale et suivis par la direction de l’administration locale (DAL), en sa qualité de maître de l’ouvrage, ont démarré en septembre 2013, pour un délai de réalisation de 18 mois, prolongé, ensuite, de 5 mois pour diverses raisons, rappelle-t-on.

Source de l'article : cliquez-ici