Algérie: Le recours aux variétés de céréales résistantes à la sécheresse, « une...

Algérie: Le recours aux variétés de céréales résistantes à la sécheresse, « une nécessité » (spécialistes)

113
SHARE

Le recours aux variétés de céréales résistantes à la sécheresse est devenu « une nécessité » pour la filière céréalière pour faire face au phénomène de baisse du niveau pluviométrique dans la wilaya de Guelma, ont affirmé des spécialistes approchés par l’APS.
Selon Mme Souad Seridi, directrice de la ferme expérimentale de production de semences à Guelma relevant de l’Institut technique des grandes cultures (ITGC), la variété de blé dur Semeto a un rendement élevé et présente une bonne résistance aux conditions climatiques difficiles surtout par un déficit hydrique.

Ces caractéristiques ont été éprouvées durant les 5 dernières années au travers des expérimentations menées dans la ferme dans les 5 wilayas d’Annaba, Skikda, El Tarf, Souk Ahras et Guelma, a assuré cette technicienne qui a souligné que l’intensification des semences de cette variété qui a commencé avec 500 épis a été menée durant l’actuelle saison agricole sur 200 hectares de ces wilayas.

D’autres expériences de sélection variétale ont été parallèlement effectuées, assure la même cadre qui souligne également les bonnes performances présentées par la variété Cirta « parfois meilleures que celles de la première variété Semeto en cas de déficit hydrique ».
Les agriculteurs spécialisés dans l’intensification des céréales assurent également que de toutes les variétés testées le Semeto est « le plus résistant à la sécheresse et le plus adapté à la nature du sol de la région », a noté le directeur de la chambre de l’agriculture de wilaya, Amar Lahdidi qui regrette l’incapacité de la Coopérative des céréales et légumes secs (CCLS) à satisfaire les demandes des producteurs sur cette variété de blé.
Les constations menées sur les surfaces emblavées la saison 2016-2017 ont montré que les parcelles emblavées de la variété Semeto étaient les seules à pouvoir donner un rendement acceptable en raison du déficit pluviométrique qui a fortement affecté les rendements des autres variétés, a noté pour sa part Amar Lemzadni, secrétaire de wilaya de l’Union national des paysans algériens. Les quantités de pluies recueillies par wilaya de Guelma durant la saison 2016-2017 n’a pas dépassé le seuil des 360 mm qui représente le plus bas niveau pluviométrique de ces dernières années, a souligné le directeur des services agricoles par intérim, Sebti Ghedjati.

Cette situation a considérablement affecté la récolte céréalière de cette année qui devra atteindre à peine 1,5 million quintaux, soit 25 % de moins de la moyenne des 2 millions quintaux de récolte de ces dernières années, a ajouté ce responsable.
Autre facteur susceptible de limiter le recours aux variétés céréalières résistantes est les habitudes tenaces de nombre de céréaliculteurs de la région qui ne connaissent pratiquement que les deux variétés Vitron et Hedba, notent encore les mêmes spécialistes qui relèvent de ce fait l’importance de l’intensification des actions de sensibilisation.

Source de l'article : cliquez-ici