Austérité : le budget de la wilaya de Tizi Ouzou divisé par deux

Austérité : le budget de la wilaya de Tizi Ouzou divisé par deux

74
SHARE

TSA
Austérité : le budget de la wilaya de Tizi Ouzou divisé par deux

Le budget supplémentaire de la wilaya de Tizi Ouzou pour l’année 2017 a été voté ce mercredi, 28 juin, par l’Assemblée populaire de wilaya (APW). Selon Mohamed Msela, président de l’APW, ce budget supplémentaire est devenu “insignifiant”. Il a connu, a-t-il dit, une réduction de plus de 50%.

La coupe est drastique puisque sa réduction est de plus de 50%. L’austérité est bien là. On peut même penser que notre pays est entré en récession. Le budget supplémentaire 2016 était de l’ordre de 47 milliards. Pour cette année 2017, il est descendu à 23 milliards“, a-t-il déclaré à l’ouverture de la session ordinaire de l’APW.

Selon le chef de groupe des élus du RCD à l’APW, le budget supplémentaire a connu une baisse de 67% depuis l’année 2015.

Commentant le budget supplémentaire, le Mohamed Msela a affirmé que “des chapitres complets et très importants pour la wilaya ont été supprimés” sans préciser lesquels. “L’intervention de la commission des finances a heureusement fait de son mieux pour minimiser les dégâts en faisant de la gymnastique afin de préserver le minimum destiné au mouvement associatif, culturel, sportif et écologique“, s’est-il contenté d’indiquer avant de revenir sur les projets structurants gelés par les pouvoirs publics dans cette wilaya.

Ces décisions de gel généralisé dictées d’en haut ne devraient-elles pas prendre en considération le niveau de développement des wilayas, les besoins vitaux et prioritaires des citoyens ainsi que les spécificités socio-économiques de chaque wilaya ?“, s’est-il interrogé.

Pour lui, la situation de la wilaya est devenue “très difficile” et qu’il faut une forte intervention pour “éviter un débordement“.

| LIRE AUSSIPlan d’action du gouvernement Tebboune : un marathon de 15 jours et des interrogations

Austérité : le budget de la wilaya de Tizi Ouzou divisé par deux

Source de l'article : cliquez-ici