Questions nationales : Tebboune veut dialoguer avec les partis et les syndicats

Questions nationales : Tebboune veut dialoguer avec les partis et les syndicats

70
SHARE

TSA
Questions nationales : Tebboune veut dialoguer avec les partis et les syndicats

Le premier ministre, Abdelmadjid Tebboune, a estimé, ce mercredi 28 juin, « qu’un large consensus » au sein de la société sur les questions « nationales d’importance » est possible. D’où sa volonté d’ouvrir les canaux de dialogue avec les partis, les syndicats et les associations, a-t-il dit devant les sénateurs, à l’occasion de la présentation du plan d’action de son gouvernement.

| LIRE AUSSI : Plan d’action du gouvernement Tebboune : un marathon de 15 jours et des interrogations

« Le gouvernement est conscient que la réussite d’un large consensus sur les questions nationales d’importance est possible. Il facilitera l’atteinte des objectifs tracés dans le plan d’action en vue d’exécuter le programme du Président », a affirmé Tebboune.

« Pour cela, ajoute-t-il, le gouvernement s’emploiera à ouvrir les canaux de dialogue et de concertation avec toutes les composantes du paysage politique, syndical, académique et associatif pour expliquer les objectifs de l’exécutif, renforcer la confiance et susciter l’adhésion de diverses catégories de la société ».

« Le gouvernement va s’éloigner des débats stériles et consacrera ses efforts collectifs à la réussite de ses objectifs, la stabilité du pays et la cohésion sociale au-delà de toute considération et de la conjoncture (…) Il veillera aussi au maintien des équilibres macro-économiques garant de la décision économique », a-t-il ajouté.

Questions nationales : Tebboune veut dialoguer avec les partis et les syndicats

Source de l'article : cliquez-ici