Communiqué de l’Entreprise portuaire de Bejaia

Communiqué de l’Entreprise portuaire de Bejaia

99
SHARE

TSA
Communiqué de l’Entreprise portuaire de Bejaia

Dans le différend qui oppose l’Entreprise Portuaire de Bejaia au groupe CEVITAL, et qui continue de faire couler beaucoup d’encre, nous ne saurons davantage insister sur les faits marquants suivants, que tout un chacun se doit de discerner les tenants et les aboutissants.

En premier, nous n’avons jamais eu la prétention de bloquer l’investissement de CEVITAL et encore plus les investissements dans notre wilaya, de façon générale.

Pour exemple, notre entreprise a consacré dans le cadre de sa politique citoyenne, l’équivalent de 13 milliards de dinars, soit, 1300milliards de centimes, en financement propre pour la réalisation des ouvrages suivants, la gare maritime, la rampe RO/RO, le poste 25, les appontements pour remorqueurs, les plates-formes extra portuaires, le remplacement des moyens d’exploitation terrestres, navals et maritimes etc…

Le port de Bejaia, en outre, représente le pôle économique leader en Algérie, avec 30% de part de marché. Il constitue également le port le plus avantageux pour les opérateurs nationaux de huit (08) wilayas, par la qualité de ses prestations.

Par ailleurs, nous ne le répéterons pas suffisamment, que CEVITAL a été éclairée depuis bien longtemps et la dernière en mai 2016, quant à l’impossibilité d’installation d’une unité de trituration de la graine oléagineuse à l’intérieur du domaine portuaire qui présente des saturations importantes en terme de concentration des activités industrielles et les insuffisances sur le plan de la circulation routière et ses dégagements.

CEVITAL a été instruite que au-delà de ses cinq(05) activités industrielles implantées dans le port, toute nouvelle activité doit recueillir l’accord préalable de l’Autorité portuaire et ce, conformément à la réglementation en vigueur.

En outre, dans le cadre de nos actions visant la promotion et le développement des investissements au niveau de notre wilaya, nous avons suggéré à CEVITAL,

officiellement, à partir du mois de mai 2016, de solliciter une assiette de terrain en zone industrielle, permettant la réalisation approprié d’un tel investissement. Ceci en ce qui concerne le différend avec notre partenaire depuis 1998, né de sa volonté d’occuper une parcelle supplémentaire dans le port.

Pour ce qui est des mercenaires clandestins auto-proclamés, stimulés certainement par CEVITAL, qui excellent dans les amalgames et la désinformation, incitant ainsi ouvertement les esprits à des mouvements de rue, pour porter atteinte à la stabilité, et à la sérénité des citoyens, l’entreprise a engagé les procédures légales indiquées en pareille circonstance, auprès des instances de droit compétentes pour demander réparation.

L’auteur de ces faits doit répondre personnellement aux propos diffamatoires tenus en la personne du fonctionnaire de l’état gestionnaire d’une entreprise publique économique.

Communiqué de l’Entreprise portuaire de Bejaia

Source de l'article : cliquez-ici