Destinations exotiques à 168 000 DA, la Tunisie à 39 000 DA…:...

Destinations exotiques à 168 000 DA, la Tunisie à 39 000 DA…: Un été de rêve à petits prix

82
SHARE

Le mode de vie des Algériens change, et pour leur bien-être, ils n’hésitent pas à casser leur tirelire pour quelques jours de détente.

Les vacances d’été sont, d’ailleurs, la période la plus planifiée en termes de budget et de destination. Que ce soit pour la Tunisie, la Turquie, la Thaïlande, la Malaisie, Dubaï…, les Algériens redoublent d’ingéniosité pour s’offrir un séjour de «rêve». Quels sont les endroits les plus prisés? Quelles sont les nouvelles offres des agences de voyages qui misent beaucoup sur cette période pour améliorer leur chiffre d’affaires ? En plus des habituelles destinations qui continuent de séduire les Algériens, notamment le Maroc ou la Turquie, cette année ils sont nombreux à opter pour des destinations exotiques. La Thaïlande, la Malaisie ou encore le Vietnam font rêver plus d’un, selon plusieurs agences de voyages. «Voyager Luxe», une agence de voyages et de tourisme située à Alger, offre des formules alléchantes pour cette saison estivale. 115 000 DA pour 7 jours à Istanbul. Le tarif inclut le prix du billet d’avion avec la compagnie Turkish Airlines, les frais de visa et l’hôtel 3 ou 4 étoiles. Les personnes ayant choisi la formule pourront également bénéficier pour le même prix du transfert à partir de l’aéroport vers le lieu d’hébergement et d’un programme de visites guidées. Toujours pour la même destination combinée avec une autre ville turque – Antalya – et pour un séjour de 9 nuitées, l’agence propose le séjour à partir de 198 000 DA. Les familles voyageant avec des enfants âgés de 2 à 12 ans profiteront d’une réduction de 50%. Pour un double séjour à Casablanca et à Marrakech, «Voyager luxe» propose, pour 8 huit nuitées dans un hôtel 4 étoiles, le prix du billet d’avion et du transport (aéroport-hôtel) inclus, ainsi que des visites guidées, un séjour à partir de 120 000 DA. Une réduction de 50% pour les enfants est également consentie.
La célèbre agence Voyage du Cœur affiche déjà complet pour le mois de juillet. Si les Algériens avaient pour habitude d’attendre la dernière minute pour réserver, cette année et depuis le mois de Ramadhan, nombreux sont ceux qui se sont empressés de le faire. «Pour le mois de juillet, nous affichons pratiquement complet. Nous avons un départ par exemple pour la Turquie prévu le 19 juillet ou encore un autre vers l’Egypte prévu pour le 24 juillet qui affichent actuellement complet», fait savoir Nacéra Moumene. L’agence, très active, a, pour attirer la clientèle, commencé dès le mois de mai à publier ses offres, à distribuer des brochures où elle a mis en avant ses produits phares. Pour réserver, il suffit d’appeler, ensuite de se déplacer vers l’agence pour payer la première partie du tarif, puis la totalité 15 jours avant le départ.

L’Europe : d’abord un visa !

Les destinations vers l’Europe sont tributaires de l’octroi de visas. En plus des particuliers, les agences de voyages ont soulevé le problème du rendez-vous auprès de TLScontact. «Nous devrions normalement bénéficier d’une priorité pour pouvoir répondre aux attentes de nos clients», regrette-t-on à Voyage du Cœur. Cela aurait pénalisé des centaines de touristes algériens qui ont une préférence pour le vieux continent. L’Espagne, estiment des agences, pourrait «facilement détrôner la Turquie si ce problème de visa ne se posait pas».
En revanche l’Asie, qui facilite les déplacements des touristes algériens, séduit de plus en plus, selon plusieurs agences. Par exemple, un voyage de 7 jours à l’île de Phuket (Thaïlande), avec billet d’avion, frais de visa, hôtel 4 étoiles, visites guidées reviendrait à 198 000 DA. Un séjour à Dubaï tous frais compris pour 7 jours est proposé à partir de 148 000 DA. Pour la Malaisie, un séjour à Kuala Lumpur de 7 jours tous frais inclus à partir de 168 000 DA.
Dans son menu, Voyage du cœur propose des départs vers la Turquie à partir de 99 000 DA la semaine (tous frais compris). «Les prix ont baissé comparativement à l’an dernier pour cette destination, d’abord en raison de la diminution du nombre de touristes, ensuite pour la priorité qu’accorde le pays aux touristes algériens», explique notre interlocutrice. De même pour l’Egypte dont le prix du séjour (une semaine) est fixé à partir de 120 000 DA jusqu’à 130 000 DA pour le mois d’août. Cette agence qui offre également des avantages pour les voyageurs accompagnés d’enfants, propose la gratuité pour le premier enfant âgé de moins de 6 ans, et une réduction de 30% pour le second.

Rush vers la Tunisie

La Tunisie demeure, selon plusieurs agences, la première destination des Algériens. Certaines agences de voyages prédisent même un départ de trois millions de touristes vers le voisin de l’Est pour cette saison estivale. Que ce soit à Sousse, à Hammamet ou à Monastir, pour des familles ou pour des groupes de jeunes, pour des grands ou des petits budgets, la Tunisie ouvre ses portes à tous les Algériens. «La proximité des deux pays à tous les niveaux fait que les Algériens préfèrent beaucoup plus un séjour en Tunisie qu’ailleurs.
Les tarifs encouragent aussi. Pour 47 000 DA, vous passez une semaine dans un hôtel 4 étoiles», constate Nacera Moumene. Du coup, l’agence propose plusieurs formules pour ces vacances. A Djerba le séjour coûte de 39 000 à 70 000 DA, selon les hôtels.
Pour les réservations dans les villes algériennes, les agences contactées sont formelles : aucune n’a été formulée par les Algériens qui préfèrent quitter le territoire national.
«Les prix proposés par les hôtels sont excessivement chers, de même pour des appartements qui sont loués à 22 000 DA la nuitée», regrette notre interlocutrice.

Source de l'article : cliquez-ici