“Doroo” ou le fils de l’ex-secrétaire particulier de Bouteflika : l’allié...

“Doroo” ou le fils de l’ex-secrétaire particulier de Bouteflika : l’allié secret du PDG de Djezzy ?

90
SHARE
Le 24/01/2017 Djezzy a organisé avec l’agence de communication Allégorie, le Mobile Money Forum Algeria à l’hôtel Aurassi.
Un forum accueillant des experts internationaux et dédié au M-Payment qui sera lancé en 2018, comme l’avait annoncé l’ex-ministre délégué auprès du désormais ministre des Finances, chargé de l’Economie numérique et de la modernisation des systèmes financiers, Mouatassam Boudiaf, en décembre dernier.

Parmi les acteurs invités et qui travaillent dans ce domaine, nous avons noté la présence de Francesc Sanz membre du conseil consultatif de DOROO.  DOROO est une entreprise créée en Février 2017, selon les informations recueillies par Algériepart, et son siège est situé à El-Biar. Selon les statuts de Doroo, il s’agit d’un bureau d’études et de conseil en informatique.  Les propriétaires de cette nouvelle entreprise sont même les mêmes qui possèdent l’agence de communication Allégorie. En effet, Rougab Lakhder Marhounne, le fils de Mohamed Rougab, l’ancien secrétaire particulier d’Abdelaziz Bouteflika, et Toufik Lerari sont actionnaires de Doroo. Ils ont un troisième associé qui s’appelle Salah Eddine Abdessamad, un entrepreneur très actif au sein du FCE où il fut récemment le vice-Président de cette association patronale présidée par Ali Haddad.
Ces informations démontrent ainsi que Doroo a été créée juste après la tenue du forum de Djezzy.  Ce qui nous amène à constater que l’expert Fransesc Sanz était déjà désigné membre du conseil consultatif de DOROO avant que celle-ci n’ait été créée…

Un anomalie qui soulève de nombreuses interrogations puisque Djezzy a favorisé les propriétaires de la société DOROO qui sont, d’autre part, ses propres sous-traitants en communication puisque l’un des plus gros clients d’Allégorie s’appelle…. Djezzy. 
Quel est le but derrière cette  manœuvre de la part de Vincenzo Nesci ? Se pourrait-il que le Président du conseil d’administration de Djezzy pense qu’il obtiendrait un quelconque avantage ou protection en privilégiant des personnes proches des cercles influents de la Présidence de la République ? L’Algérie est-elle condamnée à adopter le copinage et le favoritisme comme mode de fonctionnement ? 

L’article “Doroo” ou le fils de l’ex-secrétaire particulier de Bouteflika : l’allié secret du PDG de Djezzy ? est apparu en premier sur Algérie Part.

Source de l'article : cliquez-ici