La Casnos va sévir à partir de dimanche

La Casnos va sévir à partir de dimanche

72
SHARE

Après leur avoir accordé des échéanciers, la Caisse nationale de sécurité sociale des non-salariés (Casnos) passe à l’acte et menace les non-salariés non régularisés de «mesures coercition».

En effet, il ne reste plus que 24 heures devants les non-salariés pour régulariser leur situation. Lors de son passage sur les ondes de la radio nationale, le directeur général de Casnos, Acheuk Youcef Chawki, a indiqué que les différentes agences vont travailler demain (vendredi) jusqu’à minuit, et ce pour être à la disposition des non-salariés et leur permettre ainsi de régulariser leur situation. Le même responsable a souligné que durant ces derniers jours, les différentes agences de la Casnos ont reçu un nombre important des non-salariés venus pour régulariser leur situation.

Malgré cet engouement, le DG de la Casnos a estimé que ce nombre demeure encore insuffisant et les mesures de coercition seront appliquées dès la fin du délai prévu pour demain à minuit. A propos des mesures des coercitions, l’hôte de la radio a rappelé que la Casnos a triplé le nombre de contrôleurs assermentés, qui seront sur le terrain dès la semaine prochainement et commenceront bien sûr à établir des pénalités. « Nous allons appliquer toutes les mesures de coercition jusqu’aux poursuites judiciaires », a averti M. Acheuk. Ce dernier a prévenu que son organisme allait sévir, après avoir mené une campagne de sensibilisation et accordé des facilités incitatives visant à amener les retardataires à se déclarer à la sécurité sociale.

L’invité de la rédaction a souligné qu’en dépit du retard, les non-salariés qui se présenteront de leur propre chef après le 30 juin aux agences de la Casnos pourront bénéficier des réductions des pénalités allant de 50 à 100% s’ils justifient de cas de force majeurs.

Concernant le nombre de non-salariés qui se sont présentés, le DG de la Casnos a souligné que 1, 8 millions qui se sont déclarés. 960 000 ont été à jour l’année passée et durant les 6 premiers mois de cette années, plus de 760 000 se sont présentés. «Nous sommes passés de 500 000 cotisants en 2014 à 960 000 en 2016 et cette année nous allons passer la barre de 1 million de cotisants », a estimé le DG de la Casnos.

Source de l'article : cliquez-ici