Les membres du Conseil de la Nation expriment à travers une motion...

Les membres du Conseil de la Nation expriment à travers une motion de soutien leur satisfaction totale du Plan d’action du Gouvernement

128
SHARE

Les membres du Conseil de la Nation ont exprimé à travers une motion de soutien au Plan d’action du gouvernement adopté jeudi, leur « satisfaction totale » quant au contenu du document qui porte sur la démarche que compte adopter le Gouvernement dans la poursuite de la mise en œuvre du programme du président de la République visant à assurer la « transition, dans un futur proche, de l’étape de l’action à l’étape de la mutation et du changement structurel ».

Les membres de la chambre haute du Parlement ont salué à travers la motion lue par Mme Nouara Djaafar la « détermination du gouvernement et la sincérité de son orientation vers la préservation des choix nationaux dans le domaine de la justice sociale, de la solidarité nationale et des acquis remportés », soulignant l’importance de déployer davantage d’efforts dans ce sens.

Les sénateurs ont valorisé également les choix « judicieux » contenus dans le Plan d’action du gouvernement pour l’avenir « en plaçant l’effort collectif au cœur de l’appareil de production et de la répartition des richesses », exprimant leur solidarité avec les efforts du gouvernement tendant à préserver le système national de sécurité sociale, la retraite, la promotion de l’emploi, le renforcement des mécanismes de la solidarité nationale et la poursuite de la prise en charge des catégories aux besoins spécifiques.

S’agissant des démarches que le Gouvernement compte engager, les membres du Conseil de la Nation ont salué la démarche portant révision des codes communal et de wilaya à l’effet de les adapter aux évolutions nationales et aux exigences de la modernisation du service public, ce qui habilitera les assemblées populaires communales et de wilaya (APC-APW) à l’effet de s’acquitter des missions dont elles ont été investies par la loi, mettant en exergue la démarche du gouvernement visant à « consacrer des mesures susceptibles de promouvoir la démocratie participative au niveau local ».

Les parlementaires ont salué la volonté du gouvernement de créer de nouvelles wilayas déléguées dans les régions des Hauts Plateaux durant l’année en cours et dans le nord du pays durant la période 2018-2019 ainsi que la consolidation des wilayas déléguées dans le sud du pays à l’effet de les promouvoir au rang des wilayas à court terme. Ceci devrait « rapprocher le citoyen de l’administration, consolider le système local et booster le développement dans ces régions ».

Au volet économique, les membres du Conseil de la Nation ont exhorté le Gouvernement à poursuivre la concrétisation du nouveau modèle de croissance économique adopté l’année passée en Conseil des ministres, y compris la partie relative aux réformes visant l’amélioration, du climat d’investissement, la modernisation des finances publiques et du système bancaire, l’assainissement de l’espace économique et la promotion de l’investissement ainsi que la valorisation des ressources du pays, notamment à la faveur de « la vision éclairée du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, par la consolidation des réserves de change et le paiement anticipé de la dette extérieure, ce qui rend aujourd’hui réalisable ce modèle économique tant escompté », ajoute la motion.

Dans le même sens, ils ont réitéré « la nécessité de poursuivre la mise en œuvre de la politique de rationalisation budgétaire adoptée l’année passée dans le cadre de la loi de finances 2017, pour la rationalisation des dépenses publiques durant la transition financière (2017-2019) », exprimant leur soutien à la décision de création d’une inspection générale pour contrôler les deniers publiques et conclure des marchés publics.

Par ailleurs, les membres du Conseil de la Nation ont salué la tendance générale de la politique extérieure de l’Etat algérien concernant les développements qui surviennent dans les pays voisins, la région du Sahel et d’autres régions dans le monde, se basant sur le strict respect de la souveraineté des pays, la non ingérence dans les affaires intérieures de ces pays et la consécration du dialogue et de la diplomatie en tant que choix stratégique de règlement des conflits.

Les membres du Conseil de la Nation ont, également, exprimé leur considération pour les efforts permanents de l’Etat dans le rétablissement de la paix et de la sécurité sur tout le territoire national, à travers « la poursuite de la démarche de la Réconciliation nationale et l’élimination de tous les impacts de la tragédie nationale, cautionnée par le peuple algérien souverain dans le cadre du respect de la suprématie des lois de la République ».

Ils ont également saisi l’occasion pour adresser leurs remerciements et reconnaissance à l’Armée nationale populaire (ANP) et aux différents corps de sécurité pour leurs efforts inlassables dans l’accomplissement des missions que leur confère la Constitution, mettant en avant le choix du professionnalisme adopté par ces forces.

D’autre part, les membres de la chambre haute se sont félicités des dernières décisions prises par le Gouvernement, lesquelles stipulent l’accueil des réfugiés des pays voisins et d’autres pays frères qui souffrent de conditions difficiles, et de la détermination du Gouvernement à codifier cette opération dans le cadre de l’appartenance de l’Algérie à l’espace arabo-africain et en consécration des principes humanitaires et de solidarité qui caractérisent la politique étrangère de l’Algérie et les relations de voisinage ».

Concernant la relation entre le parlement et l’exécutif, les membres du Conseil ont exprimé leur pleine disponibilité à « composer de manière positive avec les décisions et mesures que le Gouvernement entend entreprendre pour renforcer sa coopération avec le Parlement et promouvoir la communication avec ses membres ».

Source de l'article : cliquez-ici