Musique: Weswes de Raja Meziane à Prague

Musique: Weswes de Raja Meziane à Prague

50
SHARE

Raja Meziane vit une vie de bohème… dans l’ancienne Bohème !
Installée depuis plusieurs années à Prague, la capitale de la République tchèque, l’artiste algérienne vient de sortir un «single» qui porte les couleurs d’une révolte juvénile, teintée d’une certaine mélancolie.

Le single, dont le clip a été tourné à Prague, est intitulé «Weswes» qui, en arabe, signifie aussi bien «chuchotements» que «soupçons», voire «suspicions» ou même «idées noires».
Le look de Raja Meziane a subi une extraordinaire métamorphose. Ainsi, elle n’est plus cette blondinette qui avait conquis les cœurs au concours «Alhan wa Chabab» en 2007. Dans le clip, ses cheveux sont devenus longs et gris.

Le résumé des paroles de la chanson et leur expression en images dans la vidéo sont comme un cri de la jeunesse algérienne à la face des gérontocrates.
«Les paroles claires et les images très expressives du dernier clip vidéo de Raja Meziane intitulé «weswes» expriment l’état d’esprit de Raja, qui réalise enfin que son destin a toujours été celui qu’elle a toujours pressenti, c’est-à-dire chanter et s’exprimer librement, ce qu’elle a d’ailleurs toujours fait et qui lui a coûté sa carrière d’artiste et la perspective d’exercer son métier d’avocate dans son pays !»

Ce clip «traduit le sentiment d’un destin sur le chemin de l’accomplissement, une fois le sort dont elle souffre, déjoué. Une poupée, qui représente l’artiste, est enchaînée par un système qui prend en otage son public et l’empêche de le rencontrer, l’excluant systématiquement de tout événement majeur où elle aurait dû avoir sa place ! Cette situation a été vécue par Raja comme celle d’une personne totalement saine d’esprit, mais internée de force dans un hôpital de fous, tenu par des fous. Une fois abandonnée et jetée dans une forêt, elle est retrouvée et ramenée à la vie par un loup étrange, comme un envoyé mystère du destin qui l’aide à conjurer le sort dont elle souffre et qui lui fait comprendre qu’il est temps de tirer un trait sur ses mésaventures passées !»
Les paroles de weswes sont en arabe, avec des passages en anglais. Le clip a été réalisé par l’Algérien Dee Tox.
Actuellement, Raja Meziane, toujours à Prague, prépare son 2e album. Une Bohemian Rhapsody à l’algérienne ?

Source de l'article : cliquez-ici