Patrimoine Vers la délimitation du site de l’antique ville de Sedrata

Patrimoine Vers la délimitation du site de l’antique ville de Sedrata

27
SHARE

Le site de l’antique ville de Sedrata, situé à une dizaine de kilomètres au sud-ouest de la ville de Ouargla, bénéficiera «prochainement» d’une opération de délimitation, a appris dimanche l’APS du directeur de la protection légale des biens culturels et de mise en valeur du patrimoine culturel au ministère de la culture.

Cette opération de mise en valeur et de protection de la ville antique de Sedrata, qui entre dans le cadre de l’application des directives du ministre de la culture, M. Azzedine Mihoubi, concernant la protection du patrimoine culturel, sera entamée, en octobre prochain au plus tard, par une équipe de spécialistes relevant du Centre national de recherche archéologique (CNRA), a précisé M. Farid Chentir.
Une fois achevée, l’opération en question permettra d’identifier et protéger les caractéristiques archéologiques et historiques du site, des extensions aux alentours, dont notamment des activités agricoles et des services, a-t-il expliqué.
Ce repère archéologique de Sedrata s’étend sur une superficie de 4 152 hectares, dont 769 ha classés.

Remontant au 10e siècle, la ville de Sedrata (Isedraten en tamazight) a été fondée par les Rostomides fuyant de Tihert (actuelle Tiaret) et qui s’y sont installés sur une période de trois siècles, tout près de l’ancienne Wardjelan (actuelle ville de Ouargla), selon des recherches historiques.

Fouillée par différents chercheurs étrangers et nationaux, entre 1878 et 1997, cette cité saharienne, dont une grande partie, ensevelie aujourd’hui sous le sable du fait d’aléas naturels, a connu une véritable civilisation, perceptible à travers plusieurs manuscrits, a fait savoir le chargé de communication de l’association locale, Issedraten, Mustapha Babziz.

Les vestiges de Sedrata sont considérés aujourd’hui comme un lieu de mémoire pour les Idibates.
Il s’agit d’un pèlerinage annuel (ziara) qui se tient au printemps, regroupant des visiteurs du rite Ibadite de Ouargla et Ghardaïa, ainsi que de nombreux invités.
La wilaya de Ouargla compte actuellement plus de 50 sites archéologiques et monuments historiques, dont cinq classés patrimoine national, à savoir le site archéologique de Sedrata, le musée saharien (Ouargla), la mosquée de Béni-Djellab (Touggourt), ainsi que les vieux ksour de Ouargla et Témacine, selon les données de la Direction locale de la culture.

Source de l'article : cliquez-ici