Saison estivale: Zeralda, une destination paradisiaque très prisée par les vacanciers

Saison estivale: Zeralda, une destination paradisiaque très prisée par les vacanciers

82
SHARE

Située à 35 km à l’ouest d’Alger (vers la wilaya de Tipasa), la ville côtière de Zéralda attire un grand nombre d’estivants, surtout en cette période de grande canicule.
C’est l’une des meilleures stations balnéaires par excellence, disposant de luxueux complexes touristiques, à l’exemple des hôtels : les Sables d’or, Safir/Mazafran, AZ/Hôtel, ainsi que de belles et vastes plages implantées le long du littoral relevant de cette circonscription, en passant par Staouéli, Sidi-Fredj, Azur-Plage, Palm-Beach, Khéloufi 1/2/3, jusqu’à la plage Colonel Abbès (Douaouda) au port de plaisance, dans le littoral de la wilaya de Tipasa.

A vrai dire, les plages de Zéralda sont parmi les plus propres, belles et meilleures plages à travers les côtes. Zéralda, nous dit-on, et on le constate, est une destination très prisée par les vacanciers, elle reçoit à chaque saison estivale des millions de vacanciers des quatre coins du pays et même de l’étranger qui affluent sur les vastes plages de cette ville balnéaire, s’étendant sur de longues distances. Elle recèle de nombreux atouts et des sites naturels aussi beaux que pittoresques, des paysages attractifs et exceptionnels, qui font attirer les amoureux de la grande bleue, permettant ainsi de profiter d’agréables séjours de vacances et de repos, même si l’on est encore loin de satisfaire convenablement le touriste.

Pour l’amélioration des séjours des estivants dans cette région, plusieurs projets touristiques, d’hébergement et de restauration ont été réalisés ou sont en cours de réalisation, des hôtels, des motels, des résidences, des appartements de luxe, des centres de camping, ainsi que des restaurants, des fast-foods, des crémeries, des salons de thé et des cafés, des supermarchés, des magasins d’alimentation générale et des supérettes, voire même des espaces de repos et de loisirs, ainsi que l’aménagement des sites paradisiaques et panoramiques contrastés pour les randonnées et les campings. Pour ce qui est de la gratuité à l’accès aux plages, nous avons constaté qu’il y a eu conformité des instructions des hautes autorités, quant aux parkings pour le stationnement des véhicules, ils sont payants, d’ailleurs, selon nos informations, les parkings sont devenus l’un des grands problèmes des autorités, surtout en cette période estivale, du fait, que le littoral algérois s’étend sur une centaine de kilomètres, et ils ne peuvent satisfaire les milliers voire les millions d’estivants qui affluent vers les côtes. Notons que ceux qui ne sont pas équipés en parasols ou tables, peuvent s’en procurer en location entre 500 et 700 DA.

Concernant les locations pour familles, plusieurs offres sont proposées à la clientèle, des F2, F3, F4, en appartement à partir de 4 000 DA/nuitée, voire 6 000 à 12 000 DA/nuitée selon l’endroit bien sûr. Concernant le marché de la ville de Zéralda, les prix des fruits et légumes et de l’alimentation générale ne diffèrent pas des autres agglomérations. Les fruits de saison, tels que les raisins et les figues sont proposés entre 150 et 200 DA/kg, le melon entre 50 et 80 DA/kg, le melon d’eau entre 20 et 30 DA/kg, les pêches selon la qualité, entre 50 et 150 DA/kg.

Pour les légumes : la patate entre 40 et 50 DA/kg, les poivrons, la tomate et les aubergines, sont cédés entre 50 et 80 DA/kg, mais pour les amateurs de couscous, la citrouille à 200 DA/kg, les navets entre 200 et 250 DA/kg et les carottes entre 70 et 80 DA/kg. Donc le plat de couscous, pour les gens préférant ce plat somptueux, revient très cher. La sardine varie selon les conditions climatiques, en cette période de grande canicule, au grand bonheur des estivants, elle s’écoule au prix de 250 et 300 DA/kg ; alors que le poulet cru est affiché à partir de 300 DA/kg, le poulet rôti entre 600 et 700 DA/kg.

En somme, il nous semble que le tourisme en Algérie demeure encore rudimentaire, il n’offre pas d’agréables séjours, ni de confort aux estivants, pour changer et oublier un tant soit peu le stress des mois de boulot ; notamment si on regarde à droite ou à gauche (nos voisins de l’Est et de l’Ouest) ou outre-mer. Où passer donc ses vacances ?
A chaque période estivale, avec le début des vacances, faute de grands moyens financiers pour passer des vacances à l’étranger, beaucoup d’Algériens s’orientent vers les villes du littoral du pays. Or, même si l’Algérie dispose des meilleurs sites, des meilleures plages, il resterait beaucoup à faire pour les prestations de service (accueil, prix…) au profit des touristes étrangers ou algériens.

Source de l'article : cliquez-ici