Aïn El-Turck: 12 individus écroués pour port d’armes blanches

Aïn El-Turck: 12 individus écroués pour port d’armes blanches

90
SHARE

Sous le chef d’accusation de port d’arme prohibée, sept individus ont été présentés, avant-hier, devant le magistrat instructeur près le tribunal correctionnel d’Aïn El-Turck. Cinq autres faisant chacun l’objet d’un mandat d’arrêt ont été également déférés devant ledit parquet. Au terme de leur audition, ces douze prévenus ont été placés en détention provisoire.

Selon des sources policières, ces individus ont été interpellés lors d’une opération coup-de-poing, qui a été menée dans la soirée du lundi dernier par les éléments de la police judiciaire, relevant de la Sûreté de daïra d’Aïn El-Turck. Cette opération de police, qui s’inscrit dans le cadre de la lutte contre la délinquance, a été entamée aux environs de 18 heures pour s’achever vers minuit, et a ciblé certaines zones réputées chaudes, à travers la municipalité d’Aïn El-Turck. Nos sources indiquent que 50 individus ont été interpellés lors de ce contrôle de police et ont été soumis à un examen de situation. La veille de cette opération, les éléments de la PJ de ladite Sûreté ont réussi à identifier et à appréhender trois repris de justice, âgés entre 25 et 30 ans, qui seraient les auteurs de plusieurs vols par escalade, perpétrés ces derniers jours dans la municipalité d’Aïn El-Turck.

Ce trio de délinquants, domicilié à Oran, a jeté son dévolu sur les vacanciers en séjour d’agrément dans cette contrée côtière. Selon nos sources, ils guettaient leurs victimes avant de passer à l’action après s’être assurés au préalable qu’elles se sont installées sur une plage. Une partie du butin, composé essentiellement d’effets vestimentaires, de chaussures de sport et autres équipements de plage, a pu être récupérée par les éléments de la PJ. Les mis en cause ont été déférés devant le parquet d’Aïn El-Turck et écroués après leur audition. Nos sources signalent également la mise hors d’état de nuire de trois autres délinquants, qui ont séquestré leur victime dans ladite municipalité pour lui faire subir les pires sévices en guise de représailles après l’avoir ligoté. Ces trois individus, des repris de justice, ont été écroués après leur présentation devant le magistrat instructeur près le tribunal d’Aïn El-Turck.

Source de l'article : cliquez-ici