Chlef: Comment éviter les drames dans les barrages ?

Chlef: Comment éviter les drames dans les barrages ?

23
SHARE

En cette période de canicule où chaque étendue d’eau est prise d’assaut par les jeunes qui habitent loin de la grande bleue, le danger est omniprésent, se traduisant souvent par des noyades. Le dernier décès par noyade remonte à la journée du lundi 7 août où un enfant de 13 ans a perdu la vie en voulant se baigner dans une retenue collinaire située dans la commune de Boukadir.

Il faut souligner que malgré les campagnes de sensibilisation et d’informations menées par les services concernés quant à la dangerosité de ces sites hostiles, de plus en plus d’adolescents et d’enfants fuyant la canicule qui frappe leurs régions mettent en péril leur vie pour se rafraîchir. Un voyage aller-retour à la mer pour quelqu’un qui réside à Ouled Ben Abdelkader située à 20 km au sud-ouest de Chlef, sur l’oued Sly au pied de l’Ouarsenis, à côté du barrage de Sidi Yacoub qui alimente Chlef en eau potable, revient pour ce dernier au minimum à 1.000 dinars, une somme qui est loin d’être disponible pour les parents chômeurs. Chaque été, on enregistre des noyades au niveau des barrages et des étendues d’eau et les pouvoirs publics ne cessent de mener des campagnes de sensibilisation.

A ce propos, une caravane de l’Agence des barrages a entamé ce lundi une campagne de sensibilisation sur les risques de la baignade dans ces étendues d’eau. «Cette opération a été lancée lundi 7 août pour sensibiliser les jeunes sur les dangers que pourrait constituer la baignade dans les barrages, où plusieurs cas de noyade ont été signalés depuis le début de la période estivale», a expliqué un agent exerçant au niveau du barrage Yagoub d’Ouled Ben Abdelkader.

Source de l'article : cliquez-ici