Comment choisir un mouton de l’Aid en bonne santé ?

Comment choisir un mouton de l’Aid en bonne santé ?

850
SHARE

TSA
Comment choisir un mouton de l’Aid en bonne santé ?

Comment choisir un mouton de l’Aid en bonne santé ? À cette question, ce vétérinaire prodigue des conseils : « Le mouton doit avoir une bonne allure. Il ne doit pas avoir de la fièvre, c’est-à-dire pas plus de 39.5 degrés Celsius. Il ne doit pas être maigre. S’il l’est, c’est un signe de maladie chronique ou de parasites. Si on lui donne du pain ou des graines de blé, il doit les manger même s’il n’a pas fin. Il ne doit pas être pâle, car c’est souvent un signe d’une parasitose ».

Parmi les maladies les plus fréquentes chez les moutons, ce vétérinaire cite quelques unes : « Il y a par exemple les parasitoses du poumon dont la plus connue est l’hydatidose pulmonaire. C’est une maladie parasitaire due à un ténia : Echinococcusgranulosus de quelques millimètres de long. C’est une zoonose (maladie pouvant toucher l’homme et l’animal). Cette maladie se manifeste chez le mouton par des kystes et chez l’homme par des kystes graves. Dans ce cas, il faut absolument incinérer les poumons avec les kystes. Il ne faut surtout pas les donner aux chiens ». 

Autre maladie qui frappe les moutons : la carcasse ictérique ou l’ictère qui se manifeste par une coloration jaune de la carcasse, des organes et de la conjonctive de l’œil (le blanc de l’œil). Dans ce cas, la viande est “impropre à la consommation”, prévient le vétérinaire.  “À ne pas confondre avec l’adipoxanthose qui est une coloration de la graisse en jaune due à l’alimentation du mouton riche en xanthine par exemple, mais auquel cas la carcasse est propre à la consommation humaine.”

“Si la carcasse est jaune et le blanc de l’œil est jaune, cela signifie que c’est un ictère : la viande n’est pas propre à la consommation”, insiste le docteur vétérinaire.

En revanche, “si le blanc de l’œil n’est pas coloré, c’est l’adepoxanthose : la viande est consommable sans danger.  Il est conseillé de voir un vétérinaire pour enlever le doute entre l’ictère et l’adepoxanthose”, selon le vétérinaire.

Dernier exemple de maladie citée par ce vétérinaire : « La tuberculose milliaire de la plèvre qui se présente par des abcès dits milliaires qui  tapissent la plèvre (paroi intérieure du thorax). À la coupe de la carcasse au couteau, en entend des crissements liés à la calcification de ces abcès. Ces abcès milliaires peuvent être trouvés dans d’autres localisations, comme le foie, la rate… Dans ce cas, il faut consulter un vétérinaire qui fera un diagnostic de certitude. Dans le cas de la tuberculose milliaire, il faut incinérer toute la carcasse ».

Comment choisir un mouton de l’Aid en bonne santé ?

Source de l'article : cliquez-ici