Créances dues à l’Algérienne des eaux : Les organismes publics pointés du...

Créances dues à l’Algérienne des eaux : Les organismes publics pointés du doigt (Audio)

39
SHARE

L’Algérienne des eaux est actuellement « au bord de l’asphyxie financière », en raison des difficultés à récupérer les créances dues aux utilisateurs de ses services, lesquelles se chiffrent à quelque 46 milliards de dinars.  

Approché, mercredi, par la chaine 3 de la Radio Algérienne, le directeur général de cette entreprise tient à souligner que, contrairement à ce qui avait été avancé, la veille, par le responsable en charge de l’alimentation en eau potable, ce n’est pas les ménages qui constituent la majeure partie des mauvais payeurs.

Pour M. Hocine Zahour, ce sont les administrations de l’Etat et les collectivités locales qui rechignent à honorer les 13 milliards de dettes détenues vis-à-vis de l’ADE.

« Dieu merci, déclare-t-il,  entre 85 à 88% des ménages s’acquittent du paiement de leur facture d’eau dans les délais réglementaires ».

Il signale que lorsqu’après la présentation d’une 5ème facture des usagers persistent, toujours, à ne pas payer les sommes qui leur sont réclamées, « nous procédons à la coupure de leur alimentation en eau ».  « Pour ce qui concerne les APC, ajoute-t-il, nous avons demandé aux walis de saisir leurs présidents afin qu’ils règlent les sommes dues « dans les plus brefs délais ».

Source: Radio Algérie

Source de l'article : cliquez-ici