La wilaya de Constantine relativement épargnée par les incendies

La wilaya de Constantine relativement épargnée par les incendies

24
SHARE

La wilaya de Constantine figure parmi les wilayas les moins touchées par les incendies de forêts et de champs agricoles. C’est ce qu’ont tenu à souligner des représentants de la protection civile, du secteur agricole, de l’administration des forêts et des associations de protection de la nature et de l’environnement qui ont participé, hier, à une émission diffusée par la radio régionale de Constantine et portant sur l’évaluation des dégâts causés par les incendies au niveau de la wilaya.

A ce sujet, des secteurs ont donné des chiffres qui demeurent tout à fait partiels compte tenu du fait que la période de canicule est loin d’être terminée, d’autres secteurs, comme celui des forêts, ont déclaré que leurs services sont encore penchés sur l’élaboration des statistiques précises et complètes.

Toutefois, le lieutenant Tafer, responsable de la cellule de communication à la direction de wilaya de la protection civile de Constantine, a révélé d’abord que cette année la wilaya de Constantine a subi moins de dégâts causés par les incendies que l’année passée et que du début juin et jusqu’au 6 août dernier ses services ont effectué 41 interventions pour combattre le feu dans 14 incendies qui ont ravagé 31 hectares de forêts.

« Le dernier incendie enregistré au niveau de la wilaya est celui qui s’était déclaré dans la commune de Benbadis, daïra de Aïn Abid, et avait détruit 12 hectares de broussailles et maquis ». Il terminera en signalant que ces incendies n’ont causé, heureusement aucune perte humaine.

Lui succédant, le représentant de la direction des services agricoles (DSA), M. Benserradj, a déclaré de son côté que 145 hectares de blé dur et de blé tendre ont été détruits par les incendies, et ce sans indiquer le nombre des sinistres se contentant de souligner que les plus grandes pertes ont été subies par les éleveurs de poulets qui ont comptabilisé 18 serres en plastique et 17.000 poulets brûlés. Ajoutons à cela la perte de 15 arbres fruitiers et la destruction de 40 oliviers. Dans ce cadre, a poursuivi le représentant de la DSA, 33 fellahs et éleveurs ont été touchés et fortement pénalisés par les incendies. Enfin, en termes financiers, les dégâts provoqués par les incendies ont été évalués à 2,7 milliards de centimes.

Arrivé là, M. Benserradj a signalé que la commission ad hoc d’évaluation des dégâts pour l’indemnisation des victimes des incendies a été installée le lundi dernier 7 août et cette instance officielle a commencé à élaborer les dossiers des ayants droit à l’indemnisation suivant les critères définis par les instructions gouvernementales. Les dossiers seront ensuite adressés à l’instance centrale concernée par ce dossier et qui est en train de recevoir les dossiers envoyés par les wilayas.

Source de l'article : cliquez-ici