Messahel et son homologue bahreïni insistent « sur la nécessité pour le monde...

Messahel et son homologue bahreïni insistent « sur la nécessité pour le monde arabe d’une plus grande coordination pour faire face aux défis de la région »

47
SHARE

Le ministre des Affaires étrangères Abdelkader Messahel et son homologue bahreïni, Khaled Ben Ahmed Al-Khalifa, ont insisté, mercredi à Manama (Bahrein), à « sur la nécessité pour le monde arabe d’une plus grande coordination pour faire face à ces défis et à ces crises de la région », indique un communiqué du ministère.

En visite de travail au Bahreïn dans le cadre de sa tournée dans le monde arabe, qu’il mène sur instruction du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, M. Messahel et M. Khaled Ben Ahmed ont abordé les questions régionales et internationales du moment. Sur ce thème, les deux hommes ont échangé leurs vues sur l’ensemble des dossiers qui interpellent le monde arabe. « Les échanges ont porté notamment sur la crise dans la région du Golfe, la situation en Libye, en Syrie et au Yémen ainsi que sur la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent », a précisé le communiqué.

Les deux ministres ont insisté sur la nécessité pour le monde arabe d’une « plus grande coordination et solidarité pour faire face à ces défis et à ces crises ». Ils ont appelé, à cet égard, à une réforme de l’institution panarabe pour qu’elle « puisse se mettre au diapason des attentes des peuples arabes et contribuer au retour de la stabilité et de la sécurité dans la région », poursuit le communiqué.

La même source indique, en outre, que les chefs des diplomaties Algérienne et Bahreïnie ont également ont passé en revue l’état de la coopération bilatérale, mettant un accent particulier sur l’ensemble des opportunités de coopération s’offrant aux deux pays pour diversifier et renforcer les relations liant l’Algérie et le Bahreïn, en particulier aux plans économique et de l’investissement.

A ce titre, il a été convenu de mettre à profit les prochaines échéances inscrites dans l’Agenda de la Commission mixte bilatérale.

Source de l'article : cliquez-ici