Skikda: Des sages-femmes protestent

Skikda: Des sages-femmes protestent

23
SHARE

Cela relève beaucoup plus de l’insolite ce spectacle affligeant de dizaine de sages-femmes relevant de la maternité de l’hôpital Abderrezak Bouhara de Skikda qui se sont rassemblées, hier, devant le siège de la wilaya où elles sont venues crier leur détresse.

Confrontées à d’innombrables contraintes, de guerre lasse, elles ont préféré recourir au wali directement à défaut d’une solution pouvant venir de la direction de la santé de la wilaya, théoriquement informée de leur cas.

Elles sont au total une trentaine qui étaient en poste au niveau de l’ancien hôpital de Skikda et qui ont été affectées au nouvel hôpital, réparties sur trois étages depuis cinq longues années déjà.

Elles ont affirmé qu’elles subissent un véritable calvaire de devoir évoluer entre les trois étages de l’hôpital à commencer par le premier étage où se trouve le service gynécologie pour passer au deuxième étage pour assister les femmes enceintes et enfin au 4e étage où est située la salle d’accouchement.

Elles ont précisé qu’elles dépendent dans leur mouvement d’un seul ascenseur qui est insuffisant pour répondre aux besoins et des accouchements ont eu lieu dans cet ascenseur même, parfois dans les couloirs. Certaines ont affirmé que les conditions de travail sont devenues extrêmement difficiles à supporter, ce qui a poussé bon nombre de sages-femmes à opter pour un départ à la retraite anticipée.

Pour l’heure, la plus grande préoccupation des sages-femmes demeure la réorganisation du service maternité qui, selon elles, doit être regroupé dans un seul niveau de l’hôpital pour améliorer le service et éviter d’éventuels incidents qui peuvent les mener devant la justice, refusant d’assumer des responsabilités qui ne leur incombent nullement. Une délégation a été reçue par le chef de cabinet du wali.

Source de l'article : cliquez-ici