Trois individus arrêtés à Blida: Ils irriguaient des récoltes avec des eaux...

Trois individus arrêtés à Blida: Ils irriguaient des récoltes avec des eaux usées

28
SHARE

Le phénomène de l’irrigation avec des eaux usées est bel et bien présent dans la région de Blida et sans doute ailleurs dans le pays.
L’irrigation des récoltes avec des eaux usées, pour difficile qu’elle puisse se concevoir, existe bel et bien en Algérie. Les dommages causés à la santé des consommateurs peuvent conduire à des situations d’épidémie, avec ce que cela suppose de victimes et d’importantes dépenses.

Le mal ne se limite pas à cet aspect seulement, puisque même la crédibilité des paysans s’en trouve touchée et les conséquences sur les récoltes, même saines, peuvent conduire à des faillites. Cette réalité amère a été mise à jour pas les services de la Gendarmerie nationale de Blida qui ont procédé dernièrement à l’arrestation de plusieurs personnes impliquées dans l’irrigation de récoltes agricoles avec des eaux usées.

Les gendarmes qui ont pris les «criminels» la main dans le sac ont saisi des pompes servant à acheminer les eaux usées vers les terres agricoles. Le communiqué de la gendarmerie qui fait état de l’opération, révèle que l’intervention a eu lieu dans les régions de Chiffa, Bouguerea et Chebli. Chaque brigade de ces localités a eu à intervenir au niveau de sa zone de compétence dans trois affaires distinctes d’irrigation de récoltes avec des eaux usées. La gendarmerie évoque entre autres, des vergers fruitiers attenant à oued El Harrach et traversant la région-est de la wilaya.

Il faut savoir que ce genre d’opérations de la gendarmerie ne relève pas du hasard, puisqu’elles obéissent à un plan d’action mis en place par le commandant du groupement territorial de la Gendarmerie nationale de Blida. C’est dire que le phénomène de l’irrigation avec des eaux usées est bel et bien présent dans la région de Blida et sans doute ailleurs dans le pays.

Mais il faut savoir aussi que la vigilance des services de la Gendarmerie nationale parvient à faire échec à ces tentatives «criminelles». L’absence sur les étales de marchandises issues de l’irrigation avec des eaux usées, traduit l’efficacité du dispositif de lutte mis en place par les services de sécurité. Les diverses opérations lancées ont abouti à l’arrestation de toutes les personnes à l’origine de ces dépassements portant atteinte à la santé publique, avec la saisie des pompes utilisées.

Selon le même communiqué, un appel est lancé par le lieutenant-colonel Mokhtar Zeroual en direction des citoyens. Il les invite à s’impliquer dans la lutte contre ce phénomène et ces dépassements qui portent atteinte à la sécurité et à l’ordre public. Même si le phénomène ne semble pas véritablement généralisé, sa seule existence doit appeler à une vigilance de tous les instants.

Source de l'article : cliquez-ici