Mostaganem:488 affaires criminelles traitées en juillet

Mostaganem:488 affaires criminelles traitées en juillet

72
SHARE

488 affaires criminelles et délictuelles attentatoires aux personnes et aux biens ont été enregistrées durant le mois de juillet écoulé, à travers les Sûretés urbaines et de daira de la wilaya, a-t-on relevé dans le dernier bilan mensuel dressé par la cellule de communication de la Sûreté de wilaya.
Des affaires solutionnées à hauteur de 77,25%, dans lesquelles 467 personnes étaient impliquées dont 19 femmes. Parmi les inculpés, 80 présumés coupables ont été écroués à l’issue de leur présentation devant les procureurs de la République près des trois tribunaux tandis que 72 mis en cause sont cités à comparaître le jour de l’audience, 28 personnes ont bénéficié d’un non-lieu et 5 sont placées sous contrôle judiciaire.
Au registre de la lutte contre la toxicomanie, en sus des arrestations, les services de Sûreté ont procédé à la saisie de 301 grammes de kif traité et 1697 comprimés psychotropes, détournés de leur destination médicamenteuse.
Concernant le commerce illicite des boissons alcoolisées, les services de police ont saisi quelque 699 bouteilles de vin et canettes de bière.

Arrestation de 3 faux-monnayeurs avec 23 millions de faux billets de banque
Dans le cadre de la lutte contre le crime organisé, un réseau versé dans la falsification de monnaie nationale composé de trois personnes, âgées de 23 à 33 ans, a été démantelé par les éléments de la Brigade économique et financière, a indiqué mardi dernier la cellule de communication de la Sûreté de wilaya.
L’opération fait suite à des informations ayant permis à la police judiciaire d’interpeller au centre-ville un suspect en possession de 5 faux billets en coupures de 2 000 DA. Il ne tardera pas à passer aux aveux et à livrer les noms de 2 autres complices. La perquisition dans le domicile d’un des mis en cause sur instruction du procureur de la République du tribunal correctionnel de Mostaganem a donné lieu à la découverte de 110 billets falsifiés en coupures de
2 000 DA et à la saisie d’un micro-ordinateur, une imprimante, un scanner et divers produits et équipements servant à la contrefaçon de billets de banque.
Présentés au parquet, les 3 compères ont été placés sous mandat de dépôt. Ils répondront de leurs actes pour les chefs d’inculpation de constitution d’association de malfaiteurs, faux et usage de faux ainsi que trafic de fausse monnaie.
A. B.

Source de l'article : cliquez-ici