Comment une localité de Bejaïa a appliqué sa propre loi sur la...

Comment une localité de Bejaïa a appliqué sa propre loi sur la route nationale

29
SHARE

TSA
Comment une localité de Bejaïa a appliqué sa propre loi sur la route nationale

L’affaire est passée inaperçue mais elle a fait beaucoup parler dans les localités de l’est de la wilaya de Bejaïa. Pendant tout le mois de juillet, les petites motos ont été interdites de circulation sur la route nationale RN9. L’interdiction n’a pas été décidée par les autorités mais les habitants de la localité de « Deux fontaines ».

La population a pris cette décision radicale après la violente agression dont était victime, fin juin, le boulanger de cette localité située sur la route nationale. La victime a été agressée très tôt le matin par un groupe de jeunes estivants à moto. « Il a reçu plusieurs coups de couteaux à cause d’un différend avec les motards qui se dirigeaient vers la plage. Il a été laissé pour mort. Hospitalisé dans un état grave, il est resté plusieurs jours dans le coma », explique un habitant de la commune.

Les motards ont réussi à prendre la fuite. En l’absence de réaction de la part des autorités, les habitants ont décidé d’agir : tout motard qui traversera la localité sera intercepté et frappé, et sa moto sera brûlée. Les autorités, informées de cette décision, prennent les devants : les motards sont interceptés par les barrages de gendarmerie à la sortie de la wilaya de Sétif et renvoyés chez eux.

« Pendant plus d’un mois, nous n’avons pas vu un seul motard sur la route », se réjouit un automobiliste qui fréquente la RN9. Il est vrai que les motards, souvent sans casques, causent de nombreux désagréments aux usagers de cette route encombrés : dépassements dangereux, agressions…

L’interdiction de circuler a été levée il y a une dizaine de jours, selon les habitants de la localité. « Le boulanger est sorti du coma. Les gendarmes sont venus nous voir pour demander qu’on calme les choses. Les jeunes de la commune ont accepté. Mais au prochain dérapage l’interdiction sera réinstaurée », affirme le même habitant.

Comment une localité de Bejaïa a appliqué sa propre loi sur la route nationale

Source de l'article : cliquez-ici