Hammam-Bouhadjar: La réhabilitation de la station thermale bientôt lancée

Hammam-Bouhadjar: La réhabilitation de la station thermale bientôt lancée

77
SHARE

Le plan de modernisation de la station thermale de Hammam-Bouhadjar, inscrit dans le cadre de la relance du tourisme thermal, va bientôt être mis en marche, a indiqué notre source. Cette opération vise la mise à niveau de la station et son élévation aux normes internationales sur le plan des infrastructures, équipements et thermalisme.

La nouvelle direction de l’établissement veut relever ce défi. Les sources thermales constituent l’une de ses priorités. Le cahier des charges serait prêt et l’avis d’appel d’offres bientôt publié.

Tout en affirmant la disponibilité d’une enveloppe pour le financement des travaux, notre source a souligné que l’opération permettra à la station de retrouver son lustre d’antan après la dégradation de ses structures datant des années 70.

Cet établissement jouit d’une position stratégique, un carrefour de trois grandes villes de l’ouest du pays, à savoir Oran, Sidi-Bel-Abbès et Tlemcen, et à proximité du littoral témouchentois.

Il est fréquenté par de nombreux visiteurs locaux et étrangers qui viennent pour se soigner tout en profitant d’un environnement idéal pour se reposer et passer un séjour agréable. Ses eaux proviennent de plusieurs sources. Elles sont riches en minéraux et possèdent des vertus thérapeutiques pour les maladies des articulations, de la peau et d’autres organes internes. La station dispose aussi d’un centre de balnéothérapie, l’unique du genre en Algérie. Les eaux riches en souffre et en bicarbonate sont fortement conseillées et indiquées en soins rhumatismaux.

Accessoirement, ces eaux sont indiquées pour les infections respiratoires mineures et digestives. Concernant les soins curatifs, la station comprend un établissement de soins hydrologiques ou «balnéothérapie», et des bains à sec ou «bains carbo-gazeux». Il s’agit de douche à jet, massages sous l’eau, à infrarouge, ultrasons ou électrothérapie. La fangothérapie constitue une autre vertu des eaux de Hammam-Bouhadjar.

La source en ébullition rejette une boue très bénéfique pour la peau. Plusieurs études menées sur les eaux alimentant les différentes installations de la station ont attesté ces vertus thérapeutiques.

A une température atteignant les 72 degrés, les eaux sont également réputées pour leur efficacité en matière de remise en forme.

Enfin, la station de Hammam-Bouhadjar, située à 20 km à l’est d’Aïn-Temouchent, inaugurée le 5 juillet 1974, s’étend sur 16 hectares.

Source de l'article : cliquez-ici