Les banques confrontées à un problème de liquidité : la Banque d’Algérie annonce...

Les banques confrontées à un problème de liquidité : la Banque d’Algérie annonce des mesures

52
SHARE

TSA
Les banques confrontées à un problème de liquidité : la Banque d’Algérie annonce des mesures

Il y a quatre ans, en mai 2013, la Banque d’Algérie annonçait une décision pour lutter contre la surliquidité bancaire. Une instruction du gouverneur Mohamed Laksaci portait le taux des réserves obligatoires des banques « à 12% de l’assiette globale des réserves bancaires ». À l’époque, le pétrole tutoyait les 100 dollars et les banques avaient trop d’argent. Elles étaient estimées à 13 milliards de dollars en 2011.

Aujourd’hui, la Banque centrale opère une démarche inverse. Le taux des réserves obligatoires des banques passera de 8% à 4% à partir du 15 août, selon une nouvelle instruction de la Banque d’Algérie publiée ce dimanche 13 août. Il s’agit de la seconde forte baisse en 15 mois : le 15 mai 2016, la Banque centre avait déjà abaissé le taux de ces réserves le portant de 12% à 8%. Nous sommes désormais au même taux qu’au début des années 2000.

« Avec la baisse des recettes d’exportations et de la fiscalité pétrolière en raison de la baisse des prix du pétrole sur le marché international, le secteur bancaire a connu, depuis la fin 2015, un début d’assèchement de la liquidité bancaire, après avoir vécu une longue période d’excès de liquidité (une décennie) », précise la Banque d’Algérie dans sa décision de ce dimanche. La Banque d’Algérie rappelle les mesures supplémentaires prises pour faire face à la situation.

« Toutes ces mesures prises par la Banque d’Algérie concourent à libérer des marges supplémentaires de liquidité aux banques et à les doter de capacités et moyens additionnels d’appui au financement de l’économie », précise-t-elle.

Les banques confrontées à un problème de liquidité : la Banque d’Algérie annonce des mesures

Source de l'article : cliquez-ici