Le chef de la Sûreté de daïra l’a affirmé: Une saison estivale...

Le chef de la Sûreté de daïra l’a affirmé: Une saison estivale sans incident à Tigzirt

61
SHARE

Aucun cas de criminalité sur les personnes et les biens n’a été enregistré au niveau des plages de la commune de Tigzirt, depuis le début de la saison estivale. Cette sérénité est le fruit des mesures sécuritaires prises par les services de la police dans le cadre du plan bleu 2017, selon le premier responsable de la sûreté de daïra.

«Cette année, nous avons enregistré une saison estivale meilleure que celle des années précédentes», a annoncé, le chef de sûreté de daïra de Tigzirt, le commissaire principal, Boulehbal Abderrahmane El-Houari. Le même commissaire a affirmé que toutes les mesures ont été prises pour la sécurisation des plages relevant du secteur de la police et les axes routiers de la cette ville côtière pour le bien-être des 45 270 estivants qui se sont rendus depuis le 22 juin dernier jusqu’au 10 du mois en cours au niveau des plages de Tigzirt. Ajouter à cela, 3 millions de visiteurs qui se sont rendus au niveau des ruines romaines dont 6 000 étrangers. Ces chiffres reflètent clairement, dira-t-il, la réussite du plan bleu mis par en place la Direction générale de la Sûreté nationale (Dgsn). Dans le même sillage, il a indiqué que 152 éléments de la police tous grades confondus ont été mobilisés pour la sécurité des plages et surtout pour permettre aux estivants de profiter pleinement de la fraîcheur de la plage et de passer leurs vacances en toute sérénité. «Nos éléments ne quittent les plages qu’à des heures tardives de la nuit. D’ailleurs, six personnes ont été arrêtées pour consommation publique d’alcool au niveau des plages et ce, dans le cadre de la lutte contre ce fléau au niveau de cette ville balnéaire», affirme le même responsable. S’agissant du fléau du squattage des plages par des individus qui dictent leurs lois, le chef de sûreté de daïra de Tigzirt a indiqué que tous les moyens ont été mis en place pour parer à ce fléau du gain facile. «A ce jour, nous n’avons enregistré aucun cas dans ce sens, mais nous avons pu maîtriser la situation avec la présence permanente de nos agents qui sont à pied d’œuvre pour éradiquer ce squattage des plages».

Le manque de parkings, seul point noir

Sur le volet de la sécurité routière, le même interlocuteur a précisé que fort heureusement aucun accident mortel n’a été recensé à Tigzirt depuis le début de la saison estivale. En revanche, cinq accidents matériels et corporels ont survenu depuis le lancement de la saison estivale qui a eu lieu le 1er juin dernier. Dans le même ordre d’idée, le chef de brigade de la sûreté publique au niveau de la sûreté de daïra de Tigzirt, le lieutenant de police Houadji Hatroun, a souligné que des brigades de la sécurité routière ont été mises en place pour assurer la fluidité de la circulation sur les axes routiers au grand soulagement des estivants. En outre, il a affirmé que le seul point noir auquel font face les estivants est bien le manque de parkings de stationnement. «Il y a seulement deux parkings pour les usagers de la route qui transitent par la RN24. Il s’agit de celui du 11-Décembre et du parking du port dont la capacité de stationnement est de 102 véhicules. Ce qui est insuffisant par rapport aux milliers de voitures qui transitent pas la ville de Tigzirt», ajoute-t-il.

Z. C. H.

Source de l'article : cliquez-ici