Pêche: l’Algérie se lance dans l’engraissement du thon rouge

Pêche: l’Algérie se lance dans l’engraissement du thon rouge

74
SHARE

Le secteur de la Pêche a obtenu récemment l’accord de la Commission Internationale pour la Conservation des Thonidés de l’Atlantique (CICTA), pour la mise en place de 3 fermes d’engraissement du thon sur le territoire nationale, a indiqué un responsable au ministère de l’Agriculture, du développement rural et de la pêche.

Dans une déclaration le directeur général de la Pêche, Hamouche Taha, a annoncé le début officiel des préparatifs pour le lancement de cette activité durant la campagne de la pêche du thon rouge, à l’horizon 2018.

Il est à noter que le ministère avait déposé sa demande au niveau de la CICTA en janvier 2017.

« Après avoir constaté l’émergence d’un grand marché international en la matière, nous avons décidé de nous lancer dans ce domaine ce qui nous permettra de relever la valeur ajoutée du produit, après engraissement, à 10 fois plus que le prix initial du thon rouge brut, précise M. Hamouche.

La direction de la Pêche œuvre actuellement à encourager les investisseurs à s’engager dans cette activité, indique le même responsable qui affirme que le secteur avait commencé à contacter les investisseurs dont les dossiers sont inscrits au niveau de la direction.

« Les investisseurs travaillent actuellement à repérer les sites de pêche capables d’abriter ces fermes, et ce conformément aux exigences de la CICTA » a-t-il-révélé, ajoutant que l’investisseur devrait d’abord s’inscrire en tant qu’éleveur auprès de la commission internationale ».

Selon M. Taha, deux investisseurs privés qui remplissent les conditions matérielles et financières outre l’expérience ont obtenu l’accord de principe pour la réalisation du projet.

S’agissant des régions propices pour abriter ces fermes, le directeur général de la pêche a affirmé que » toutes les régions du pays sont habilitées pour cette activité mais, a-t-il dit, ce sont les études techniques qui détermineront les lieux ».

APS

Source de l'article : cliquez-ici