Kabylie: Les fêtes traditionnelles attirent du monde

Kabylie: Les fêtes traditionnelles attirent du monde

76
SHARE

De plus en plus de familles préfèrent aller visiter, en compagnie des enfants, les villages connus de la wilaya de Tizi Ouzou.
Discrètement, doucement et sûrement, une autre forme de tourisme est en train de se développer dans la wilaya de Tizi Ouzou. Cette fois-ci, ce phénomène échappe complètement à l’emprise des ser-vices concernés car il émane directement de la population. Les visites familiales dans les villages mythiques et les fêtes traditionnelles qui se tiennent durant les vacances.

En effet, désormais, de plus en plus de familles préfèrent aller visiter, en compagnie des enfants, les villages connus de la wilaya de Tizi Ouzou. D’autres familles concoctent, pour leurs vacances, le programme des fêtes traditionnelles qui se tiennent à travers les localités de la wilaya. C’est l’autre façon de passer les vacances pour de plus en plus de familles qui se détournent des plages. Cette forme de tourisme se développe presque de façon spontanée.

Sans prospectus ni stratégie marketing, les familles connaissent les villages les plus beaux de la wilaya. Des villages qui les attirent par leur authenticité et leur charme envoûtant. Nous avons recueilli des témoignages de plusieurs familles qui nous ont éclairés sur les raisons qui les ont conduites à changer de destination. Alors que les plages étaient l’unique destination en ces mois estivaux, il devient de plus en plus évident que des milliers de familles préfèrent le calme de la nature au brouhaha des plages. Mais pas que ça. «Après consultation avec les enfants, madame et moi avons préféré venir visiter le mythique village Ath Lqayed. Nous venons de Tigzirt.

La découverte des sites et villages de la wilaya est très reposante et instructive. C’est mieux que la plage», affirme Ali, enseignant au lycée. Questionné sur son choix de venir aux Ouadhias alors qu’il habite à quelques mètres de la plage, notre interlocuteur a vite tranché. «Les plages sont squattées. On n’est plus tranquille sur les plages. Etre obligé de louer un parasol alors que j’en ai un est une injustice que l’Etat laisse faire.

La gestion des plages doit être revue de fond en comble. Mais en attendant, nous préférons admirer les villages de notre wilaya» explique-t-il. Beaucoup de familles, préfèrent aller dans les villages comme Boumessaoud qui a été classé village le plus propre de la wilaya. «Le week-end passé, nous étions plusieurs familles à aller découvrir Boumessaoud. Aujourd’hui, avec mes enfants, nous nous dirigeons vers Iguersafen. C’est l’un des villages qui a eu la Palme d’or en matière d’environnement. C’est vraiment intéressant à découvrir. Beaucoup de mes amis qui y sont allés m’ont conseillé de m’y rendre», explique Saïd, fonctionnaire.

Le tourisme, ce n’est pas uniquement les plages. D’autres formes se développent de façon spontanée. Les populations ont un savoir-faire inouï en la matière. Les services concernés ont beaucoup à apprendre. Le concours Rabah Aïssat s’avère aujourd’hui être une démarche payante dans le développement de cette forme de tourisme. Pas seulement. Parallèlement aux visites dans les villages et Dieu sait qu’ils sont des centaines de villages dont l’authenticité est prouvée, se développe une autre destination. Les fêtes traditionnelles qui se tiennent dans plusieurs villages. La tendance penche réellement vers ces destinations preuve en est que beaucoup de familles y vont. «Je suis allé à Aït Hichem.

Nous sommes ravis par l’accueil des gens de ce village. Ils sont extraordinaires. Mes enfants et ma femme n’en reviennent pas encore»,s’exclame Boudjemaâ. Son ami affirme qu’il a visité tous les villages qui ont tenu leurs fêtes. «J’ai été à Ahrik, à Aït Hichem mais là j’attends avec impatience la fête de la figue de Lemsella à Bouzeguène». Enfin, notons que le nombre de ces fêtes qui se tiennent dans plusieurs villages augmente d’année en année. La direction de la culture de Tizi Ouzou est en train de faire un travail remarquable dans le sens de l’encouragement de ce genre d’initiative. La dernière en date est la fête de l’environnement d’Arvi, village mythique de la commune d’Iflissen qui tient sa fête de l’environnement.

Source de l'article : cliquez-ici