Le Qatar accorde une protection juridique aux employés de maison

Le Qatar accorde une protection juridique aux employés de maison

39
SHARE

TSA
Le Qatar accorde une protection juridique aux employés de maison

Le Qatar a approuvé une loi, la première du genre, qui vise à protéger les dizaines de milliers d’employés de maison dans le riche émirat, en limitant notamment leur temps de travail à 10 heures par jour.

La “Loi pour l’emploi domestique” contraint également les employeurs à verser à leur personnel un salaire à la fin du mois, à leur accorder au moins un jour de libre par semaine ainsi que trois semaines de vacances par an, a rapporté l’agence de presse qatarie QNA.

A la fin de leur contrat, les employés devront aussi percevoir des indemnités équivalant à trois semaines de salaire pour chaque années travaillée.

La loi, approuvée mardi par l’émir cheikh Tamim ben Hamad Al-Thani, interdit par ailleurs le recrutement d’employés dont l’âge est supérieur à 60 ans ou inférieur à 18 ans, selon QNA.

La loi concerne principalement les femmes s’occupant des enfants, personnes âgées et du ménage mais aussi les cuisiniers, les jardiniers et les chauffeurs.

Dans un rapport publié en 2014, Amnesty International avait recensé 84.000 employées de maison venant principalement d’Asie du sud et du sud-est.

L’organisation avait alors dénoncé leurs conditions de travail, soulignant qu’elles étaient exposées à “de graves abus et violences physiques et sexuelles”.

Le Qatar, qui doit accueillir la Coupe du monde de football de 2022, a déjà adopté, sous la pression internationale, des réformes destinées à améliorer les conditions des travailleurs immigrés employés sur les chantiers des stades de la compétition.

Mais ces réformes n’avaient pas été étendues jusqu’ici aux employés de maison.

L’organisation de défense des droits de l’Homme Human Rights Watch (HRW) s’est félicitée mercredi de la nouvelle.

“Les droits des dizaines de milliers d’employés de maison au Qatar sont désormais protégés par une loi”, a affirmé à l’AFP Rothna Begum, spécialiste des droits des femmes au sein de l’ONG.

“Il faut toutefois que le Qatar s’assure qu’il existe des mécanismes contraignants d’application (de la loi), la clé pour faire de ces droits une réalité”, a-t-elle ajouté.

Le Qatar accorde une protection juridique aux employés de maison

Source de l'article : cliquez-ici