El Tarf: «Les projets des ressources en eau pas touchés par le...

El Tarf: «Les projets des ressources en eau pas touchés par le gel»

61
SHARE

Une fois n’est pas coutume. Le conseil de wilaya qui s’est tenu durant toute la journée de mardi dernier a eu à étudier deux dossiers d’une extrême et cruciale importance pour le citoyen lambda, à savoir les mesures et décisions à prendre pour préparer dans de bonnes conditions la rentrée sociale qui coïncide avec la fête de l’Aïd el-Adha et le dossier des programmes en cours de projets (PEC) d’alimentation en eau potable des localités et cités à travers toutes les communes de la wilaya.

Ainsi, le wali M. Belkateb Mohamed a affirmé devant un aréopage composé des membres de l’exécutif, des P/APC, du directeur régional de l’ONA (Office national de l’assainissement) et P/APW que «les maires sont tenus de procéder, illico presto, à l’entretien des établissements scolaires dont entre autres, vitrage, passe, ravalement, etc., et ce, dans le dessein de préparer dans de bonnes conditions la rentrée scolaire, le 6 septembre prochain. L’indemnité scolaire de 3 mille dinars doit être perçue par les élèves à partir du 27 du mois en cours, soit à partir de dimanche prochain. Une prime octroyée par l’Etat qui touchera dans la wilaya plus de 46 mille élèves soit le montant colossal de 13 milliards 800 millions de cts.

En ce qui concerne le transport scolaire, toutes les conditions doivent être fin prêtes avant le jour J. en ce sens, 40 autorisations pour le ramassage scolaire ont été déjà délivrées par la Direction de wilaya des transports à des opérateurs privés et la wilaya dispose de subventions pour ce volet dans le cas où un manque subsisterait. Pour y remédier, nous n’avons qu’à louer des bus. Cependant, pour ce qui est des cantines scolaires, nous sommes obligés en cette phase délicate que traverse le pays, de rentabiliser les personnels existants». Et d’ajouter dans sa lancée, ferme et déterminé, que «les UDS, pour ce qui est de la santé scolaire, doivent être redynamisées. Le chauffage scolaire n’est pas en reste, de fait, la Direction de l’éducation est sommée avec les APC de procéder, conjointement, aux réparations indispensables, avant la saison hivernale».

Le wali a instruit, également, l’ADE de veiller à la disponibilité de l’eau lors de la journée de l’Aïd el-Adha, soit le 1er septembre et déclaré qu’il déposera plainte à l’encontre des communes récalcitrantes et défaillantes en matière de ramassage des ordures ménagères.
Abordant la problématique de la distribution de l’eau potable et les programmes en cours de réalisation de la Direction des ressources en eau, le chef de l’exécutif a indiqué que «les responsables en charge du secteur sont faibles en ce qui a trait à la gestion. Nous avons des palliatifs face au manque d’eau et de ce fait, nous devons préparer la saison estivale prochaine, dès maintenant. Le problème de l’eau saumâtre, distribuée à la partie ouest, sera résolu définitivement avant la fin de l’année en cours. Nous allons procéder à la réalisation de 40 nouveaux forages et la réhabilitation de 30 autres.

Les chefs de daïra sont tenus de connaître le programme en cours du secteur (PEC). Aussi, aucune entreprise ne sera payée sans la remise en l’état de la chaussée. Je vous informe que la station de pompage du barrage de Mexa fonctionne au strict minimum et une opération de réhabilitation des équipements devient indispensable et urgente». Par ailleurs, le wali a exhorté les responsables du secteur des ressources en eau à lancer dans les meilleurs délais les projets inscrits au programme de 2015.

Quoi qu’il en soit, le secteur de l’hydraulique dans son ensemble a besoin d’une véritable révolution des mentalités pour le hisser au rang qui lui sied et sortir une fois pour toutes les populations du calvaire du manque cyclique de l’eau potable.

Source de l'article : cliquez-ici