Réhabilitation des sites touristiques et amélioration du cadre de vie à Oran:...

Réhabilitation des sites touristiques et amélioration du cadre de vie à Oran: Mieux vaut tard que jamais

79
SHARE

Il est impératif de redorer le blason de ces sites et d’en faire des plaques tournantes en matière de tourisme.

Après plusieurs visites d’inspection des différents secteurs, le wali d’Oran, Mouloud Cherifi, exige la mise à niveau et prend des mesures concrètes. À une question sur l’hygiène déplorable qui sévit à la wilaya d’Oran, il a souligné que “pour répondre à l’insuffisance des moyens des services d’hygiène et la collecte des ordures ménagères, nous avons créé une force de frappe. Aujourd’hui, un dispositif de soutien de la wilaya a été formé, et déjà une trentaine d’ouvriers équipés sont à Aïn El-Turck pour appuyer les équipes locales.” En fait, depuis sa visite à la direction de l’hygiène (DHA) de la commune où une partie importante du parc roulant est en panne, le wali a pris les mesures qui s’imposent.
Quant à sa dernière visite des différents chantiers de travaux de réhabilitation des monuments historiques tels le palais du Bey, la mosquée du Pacha, Santa Cruz ainsi que l’Hôtel de ville d’Oran, le premier responsable de la wilaya a tenu à rassurer les entreprises sur le financement et encourager Tika, l’entreprise turque qui prend bénévolement en charge les travaux de réhabilitation du palais du Bey et la mosquée du Pacha : “Nous souhaitons que les entreprises algériennes participent à cet effort de réhabilitation des monuments historiques. Ce n’est pas la responsabilité de l’État, mais de toutes les bonnes volontés”, a expliqué M. Cherifi qui s’est dit surpris de la richesse du patrimoine historique de la ville où pas moins de 9 sites sont répertoriés : “les Grottes, Portus Magnus, Rosalcasar, porte de St Santin, Porte d’Espagne, Santa Cruz, Porte de Canastel, l’église St Louis et le palais du Bey Mohamed El-Kebir”, fait savoir un responsable local. À ce propos les deux sites historiques qui remontent à la présence ottomane en Algérie, le palais du Bey et la mosquée du Pacha, devront faire l’objet de travaux de réhabilitation lancés officiellement. Ces travaux s’inscrivent dans le cadre d’une convention de coopération signée à Oran entre la direction de l’urbanisme et de la construction et l’Agence turque de coopération et de développement (Tika), financés par l’entreprise sidérurgique Tosyali Iron and Steel. En parallèle, d’autres travaux seront engagés au niveau de la mairie d’Oran (hôtel de ville), ainsi que des travaux de réhabilitation de la “Promenade de Létang”. C’est tout un programme de réhabilitation qui a été présenté par le directeur du tourisme au niveau du fort de Santa Cruz. Il a notamment inclus des travaux de réhabilitation de l’hôtel Châteauneuf pour en faire un siège de la mairie en remplacement de l’hôtel de ville. Pour le premier responsable de la wilaya d’Oran, il est impératif de redorer le blason de ces sites et d’en faire des plaques tournantes en matière de tourisme. La fin de cette opération de restauration et de réhabilitation devrait coïncider avec le lancement des Jeux méditerranéens de 2021.
L’objectif est de faire de ces lieux un passage touristique. L’on annonce, à ce propos, que ces chantiers de restauration seront également une opportunité pour la formation des ingénieurs algériens. Il avait également annoncé qu’une “école-chantier”, chargée de leur initiation, accompagnera toutes les étapes du projet, les deux sites historiques nécessitant, en effet, une attention particulière. La mosquée Hassan Pacha a été construite en 1796 sous le règne du bey Mohamed El-Kebir, et le palais du Bey remonte, quant à lui, à la fin du XVIIIe siècle.
Le wali d’Oran a également annoncé des travaux de réhabilitation de l’hôtel Châteauneuf, attribués à une entreprise turque, qui prévoit la construction d’un accès direct à la place du 1er-Novembre, après la délocalisation du Centre d’information territorial de la 2e Région militaire, prévue dans deux mois.

N. Benabbou et H. Hamdouche

Source de l'article : cliquez-ici