Zetchi – Kerbadj, la réconciliation

Zetchi – Kerbadj, la réconciliation

44
SHARE

Depuis plus d’un mois, c’est une véritable guerre médiatique que se sont lancés les deux présidents des plus hautes instances footballistiques, la FAF et la LFP. Guerre médiatique sans précédent et accusations très graves entre Kheireddine Zetchi et Mahfoud Kerbadj. On est allés même jusqu’à diriger cette guerre à travers les sites des deux instances sous le couvert de «mise au point». Chacun défendait ses arguments. La réunion du BF d’hier était donc l’occasion ou jamais de crever l’abcès entre les deux hommes. Et c’est ce qui s’est passé réellement. Les deux hommes se sont réconciliés hier tout en se disant les quatre vérités en face.  
Ould  Ali est intervenu pour régler le problème
Selon nos informations, le ministre de la Jeunesse et des Sports, El Hadi Ould Ali, est intervenu auprès des deux hommes pour régler le problème afin que la nouvelle saison sportive commence sans le moindre souci. A Constantine, Ould Ali l’avait déclaré à la presse. Finalement, il a réussi à mettre fin à cette guerre qui a éclaté au lendemain de la réunion FAF-présidents de club. D’ailleurs, des proches du président de la LFP, Mahfoud Kerbadj, disent que ce dernier était sur le point de bouder la réunion du BF, mais il a changé d’avis à la dernière minute, suite à l’intervention du ministre de la Jeunesse et des Sports qui a voulu mettre un terme à ce conflit.
Une réunion FAF-LFP sur les droits TV
La FAF a indiqué aussi dans son communiqué qu’une réunion va avoir lieu très prochainement entre la Fédération et la Ligue de football professionnel  pour évoquer la question des droits télé, en prévision de la nouvelle saison. Le communiqué a indiqué : «Le président de la FAF et le président de la LFP ont échangé avec franchise sur la polémique dans les médias entre les deux instances. Après un débat franc et constructif, il a été décidé de repartir de l’avant dans l’intérêt du football algérien. Une séance de travail aura lieu entre la FAF et la Ligue pour réétudier la répartition des droits télé entre les clubs.» Les clubs qui contestent sans cesse les montants des droits TV espèrent bénéficier de plus d’argent.
 

Source de l'article : cliquez-ici